Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 2) - Cher Journal...

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 2) - Cher Journal...   Dim 22 Avr - 11:22

Le Mardi suivant, le vieil immeuble à l'aspect miteux entouré de carrés d'herbes délimités par des haies malades semblait abandonné de toute vie, c’était une belle fin d’après midi à Rouen et le soleil brillait, et pourtant, personne ne semblait bénéficier de la lumière éclatante du soleil en cette période clémente de l'hiver, la plus part des fenêtres dans les étages étaient obscurcies par d'épais rideaux foncés et toutes les portes fenêtres en rez-de-jardin étaient cachées derrière des volets roulants, comme si les appartements n'étaient plus habités depuis longtemps, quelques herbes folles poussaient ça et là dans les jardinets au gazon élimé. Pas de fleurs, pas d'arbres ni de plantes aromatiques devant ces volets hermétiquement clos, pas de place, tout juste de quoi faire trois pas au dehors....
Le seul décor visible des fenêtres de l'immeuble était un muret bas séparant la chaussée de la pente herbeuse menant aux "jardins", un vieil arbre rabougris se penchait sur le muret dans une plainte d'agonie muette, vestige pitoyable d'une nature étouffée sous des tonnes de bétons armés et de goudron puant.
Tout contre le mur gris de l'immeuble voisin, seul l’appartement de Syla semblait habité, le volet roulant relevé à mi-hauteur, une musique pulsative s'échappant de la porte fenêtre grande ouverte. Le rideau orangé flottait doucement dans la brise crée par un courant d'air et un chat gris et blanc enjamba la marche de la fenêtre d'un pas nonchalant pour venir renifler l'air de février, les yeux mi-clos dans le vent frais, ses narines frémissantes, il respirait l'odeur de la ville, il s'étira ensuite et se coucha sur la terre parsemée de touffe de gazon abîmé.
La voix de Syla s'échappa alors de la fenêtre grande ouverte:
-Béluga?
Le chat retourna la tête vers l'appartement, il semblait se demander si c'était à lui que l'on s'adressait.
-Béluga?
Le rideau s'écarta et Syla apparu dans l'encadrement de la porte, elle était élancée, ses longs cheveux lisses lui tombaient dans le dos. Elle s’exclama à l’adresse du chat:
-Ben alors, qu'es ce que tu fais? T'as pas faim?
Comme si il attendait que sa maitresse vienne le chercher, le chat se leva soudain et trottina gaiement vers la grande fenêtre avant de se faufiler entre les jambes de sa maîtresse pour entrer dans l'appartement, La jeune femme regarda un petit moment au dehors, puis souleva le rideau pour se glisser à l'intérieur, un petit studio un peu vieillot, des cages apparemment habitée par de multiples espèces de petits rongeurs s'empilaient les unes sur les autres et une odeur forte, animale, persistait dans la pièce, le sol était jonché de divers détritus, 2 bouteilles de bière vide jouaient a cache-cache derrière un pied de la table basse, des factures et du courrier traînaient sous le clic-clac déplié en lit, un carton de pizza vide avait été négligemment poussé sous le meuble télé, et une quantité impressionnante de litière et de foin était éparpillée sur le sol dans toute la pièce.
Apparemment Syla n’avait pas encore trouvé le courage de faire le ménage, la poussière s'accumulait sur l'écran de la télé, la table basse semblait servir à la fois de table-repas et de bureau, les taillures de crayons à papier et les dessins chiffonnés côtoyaient les citrons à demi pressés et les miettes de pain, une quantité de vaisselle astronomique s'empilait dans l'évier et les draps du lit-canapé étaient évidement défaits...
La jeune femme grondait et pestait toute seule, elle soulevait des tas de vêtements ni propres ni sales disséminés dans l'appartement, et regardait dans les profondeurs de cartons de déménagements apparemment transformés en cuves de rangements, elle semblait chercher quelque chose qu'elle ne trouvait pas et cela l'agaçait beaucoup, soudain elle lâcha une exclamation victorieuse lorsqu'elle sortit la tête de derrière le clic-clac, des moutons de poussière pris dans ses longs cheveux bruns, à la main elle tenait un petit cahier d'écolier vert, elle souffla dessus et un nuage de particules d'acariens en décomposition se matérialisa devant elle, lui arrachant une légère toux et un petit éternuement, elle s'assis sur son lit d'appoint, attrapa le stylo sans capuchon qui traînait sur la table, et elle s'allongea dans une position confortable, sur le ventre, et ouvrit le petit cahier vert:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 2) - Cher Journal...   Dim 22 Avr - 11:23

Lundi 18 Février 2002
Je m’appelle Syla Guénolec j’ai 19 ans et ça fait plus de 2 ans maintenant que je tiens ce journal intime.
Donc en ce doux mois de février ( car il faut l’avouer ces jours ci il ne fait pas très froid ) je commence un nouveau cahier, hé oui l’autre était plein à craquer.
J’entame donc ce quatrième tome avec toute la fierté que j’ai d’avoir été aussi régulière dans ce « travail du souvenir » comme j’aime à l’appeler.

En ce moment je vis dans un studio en rez-de-jardin, ça veut dire que ma porte-fenêtre donne sur un carré d’herbe de quatre mètres par quatre avec un vieil arbre rabougris un peu plus loin derrière...
Je suis toujours plus ou moins à la recherche d’un emploi et c’est difficile de trouver du boulot dans cette fichue ville, et encore plus d’en trouver un qui soit intéressant. Faut dire que c’est pas en me levant à 15h de l’après-midi que je vais trouver un job ! Mais je n’y peux rien si j’aime faire la fête !
Il faut que je trouve un job de nuit et apparemment le Tournesol (c’est une discothèque) recherche un nouveau barman, peut-être qu’ils ne seraient pas contre une barmaid, faut voir, en tout cas ça règlerait l’histoire des horaires, vu que les employés arrivent à 22h et terminent à 6h du mat, pour moi se serait parfait !
Souanne, une copine d’école depuis la quatrième, à récupéré ses rats en rentrant de vacances, j’étais contente de les voir partir ! Ils sont beaucoup plus bruyants que les miens !!! Elle m’a juré que la prochaine fois que j’ai besoin de m’absenter elle les garderait… Tu parles, elle s’engage pas beaucoup, je ne m’absente jamais !

J'ai beaucoup d'amis, mais seulement 3 qui sont vraiment très importants pour moi:
- Diane, ma meilleure amie du Lycée, c'est une très belle fille avec de longs cheveux châtains comme moi, elle a de grands yeux marron et des formes voluptueuses, une vraie bombe et ce qui ne gâche rien, elle est très intelligente elle était toujours la meilleure en tout au Lycée, même en sport, première de la classe toute catégories, sa seule faiblesse: les mecs.... elle tombe amoureuse tout le temps, et en général toujours du bellâtre de service, ce qui fait qu'elle est constamment à la recherche de l'"HOMME"...
-Mon meilleur ami d'enfance c'est Christophe, on se connaît depuis toujours et on s'adore, c'est un mec posé, très réfléchi, parfois trop d'ailleurs, limite rabat-joie! Mais je l'aime beaucoup, et même s’il est super craquant avec ses jolis yeux verts et ses cheveux noirs, on ne sortira jamais ensemble parce qu'on est des vrais amis, pour la vie....
-Mon pote préféré, Vlad, lui j'arrive pas à le situer, je n'arrive pas à vraiment le considérer comme un ami car un ami normalement on peut lui faire confiance.... Vlad, on peut pas, il est égoïste, tête en l'air, tout le temps en retard, il adore squatter chez moi sans prévenir, et pourtant, si je devais le qualifier par rapport aux sentiments que j'éprouve pour lui, je dirais sans hésiter qu'il est mon meilleur ami...Il est étrange, imprévisible, nonchalant, anarchiste et un peu drogué. Il aurait un physique agréable si seulement il décidait de se laver les cheveux, il se fait appeler Destroy et ça lui va plutôt bien. Il se prend un peu pour Kurt Cobbain mais bon, moi j’apprécie tel qu’il est : rebelle et irrespectueux. Il a un charisme pas possible ce mec là.

En ce moment je passe ma vie à faire la fête, je me couche de plus en plus tard, je vais finir par avoir un rythme de nuit.... Avec Vlad on s'éclate, on fait fête sur fête, là dernière était ce week end, chez moi évidement, il y avait Doumou, Kro, Fred et la petite Juliette, l'ex de Vlad, la seule avec qui il a pu rester ami, en même temps elle n'est pas très intelligente, du coup elle ne s'est pas rendu compte qu'il s'était carrément moqué d'elle, enfin bon, c'est pas moi qui irait lui dire quelque chose... La fête était super mais Fred et Juliette ont du partir vers minuit et demi, du coup la fête à tourné à l’orgie d’alcool et de shit… mon appart ressemble au world trade center après que Ben Ladden y ait écrasé ses avions, il va vraiment falloir que je me motive pour nettoyer l'appartement, surtout que ma mère doit passer demain après midi pour me déposer mon linge (je n'ai toujours pas de machine à laver) pour ensuite aller faire des courses.

Il faut aussi que je pense à acheter de la nourriture pour les bêtes à Danimo, les pauvres n'ont plus rien, j’irais demain !
Tiens, c'est vrai je n'ai pas présenté mes bébêtes:

Il y a mon chat : Béluga un joli matou gris-bleu et blanc avec de superbes yeux verts.
Mes 7 rats :
Les femelles : Karma ma préférée qui est une jolie noire unie, Tequila une rousse, Abalone une noire et blanche avec les oreilles basses (ça se dit dumbo) et le poil frisé qui pèle, on dirait une nue parfois…mais en fait c’est une double-rex.
Et Battle-Royale, ma rate agressive, pour le moment elle vit avec les autres mais si elle continue à semer la zizanie dans la cage, il faudra bien que je la sépare, sinon c’est une rate gris-argent magnifique, mais elle est tellement méchante que ça donne pas envie de s’y attacher.
Et les mâles : Harvard est brun sauvage et super sympa, Kinder est le fils de Karma il est aussi gentil que sa mère et aussi noir qu’elle et enfin Obélix l’albinos qui est le frère de Kinder, il était énorme étant bébé c’est pour ça qu’il s’appelle Obélix mais quand il a grandi il est resté plus petit et plus mince que les autres, c’est amusant.
J’ai aussi 1 hamster qui n’a pas de nom, je l’ai récupéré juste parce que son maître voulait le noyer.

Vlad doit passer demain soir, j’ai prévu un film d’horreur et un pack de bière bien fraîche pour la soirée ça va être cool ! Enfin si il passe… Vlad est un pro pour les lapins.

_________________


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 2) - Cher Journal...   Dim 22 Avr - 11:23

La jeune femme claqua d’un coup sec son petit cahier, le souffle produit souleva quelques mèches de ses longs cheveux d’or brun qui lui barrèrent soudain le visage, d’un geste instinctif, elle les repoussa vers l’arrière en levant le regard de son carnet à présent abandonné sur le lit froissé.
Elle regardait par la fenêtre, ses yeux dorés perdus dans le vague, elle espérait vraiment que Vlad viendrait cette fois-ci, il avait promis… Une vague de honte vint la submerger, elle ne pouvait pas croire qu’elle voulait a ce point qu’il tienne sa promesse, était-ce une façon pour elle de se prouver qu’elle comptais plus aux yeux de Vlad que toutes ces autres filles qu’il séduisait puis quittais sans état d’âme? Puis elle pensa soudain avec délectation qu’elle, Syla, ne s’était jamais laissée avoir et que c’était sûrement pour ça que Vlad et elle avait établi une si grande complicité, ils avaient toujours été égaux… Une once de méchanceté dans le cœur, elle songea, une ombre noire dans le regard et le sourire moqueur à toutes ces filles séduites puis abandonnées à leurs illusions, il ne les avaient jamais aimées, Vlad ne les avais jamais considérées comme des personnes susceptibles de faire partie de sa vie, juste des potiches, bonnes à décorer son tableau de chasse…
Béluga sauta brusquement sur le lit et elle sursauta, arrachée à ses pensées son regard reprit soudain sa mobilité habituelle, elle se rassis au bord du lit pour attraper une feuille tachée de thé qui se trouvait sur la table, elle avait gardé dans la main le stylo sans capuchon, et elle se mit à écrire le brouillon de sa lettre de motivation pour l’emploi de barman proposé au Tournesol, il fallait qu’elle soit impeccable pour pouvoir appuyer efficacement sa candidature, elle n’avait aucune expérience comme serveuse et encore moins comme barmaid, elle espérait que sa connaissance du monde la nuit l’aiderait à donner le change, elle avait vraiment besoin d’argent.
Il faisait presque nuit quand elle eu terminé de rédiger sa lettre au propre, elle y avait collé sa photo d’identité et elle l’avait pliée dans une enveloppe qu’elle avait glissé dans un petit sac de toile, elle enfila un pull trop long et une paire de vieilles baskets larges et usées et elle plongea à travers la porte fenêtre dans la fraîcheur du soir sans même rabattre la porte vitrée derrière elle.
Une voix beugla au dessus d’elle :
-Mais je te disais bien que la friteuse était naze !
une autre répliqua :
-Tu me bouffe la prochaine fois t’auras qu’a te faire à manger toi même !
C’était toujours comme ça, les locataires de l’appartement du dessus se disputaient à longueur de journée pour des broutilles, comme les fenêtre étaient ouverte on les entendait généralement très bien du jardin.
-Charmant voisinage, murmura Syla en enjambant le muret séparant le terrain herbeux du trottoir.
Syla avançait, silencieuse dans le vent du soir, les petites maisons de villes en briques défilant à ses côtés, elle marchait vite, elle arriva rapidement à la discothèque, elle connaissait bien le chemin, c’était une habituée des boite de nuit et celles de Rouen lui étaient toute très familières. Elle observa la façade obscure du bâtiment, c’était incroyable comme l’endroit semblait inhospitalier de l’extérieur sans les battements assourdis de la musique qui parviennent habituellement aux oreilles de la clientèle un peu avant d’avoir franchi les portes. Elle sortit la lettre du sac, posa les yeux sur l’adresse recopiée au dos et hésita une seconde avant de franchir d’un pas décidé les derniers mètres qui la séparaient de la grosse boite aux lettre noire accrochée non loin de l’encadrement de la grande porte à double battants et poussa la lettre dans l’ouverture avant de rebrousser chemin sans se retourner.
Lorsque Syla arriva devant son immeuble, elle enjamba de nouveau le muret, traversa la pelouse, écarta la fragile haie de son carré d’herbe et s’engouffra dans la chaleur de son appartement. Il faisait chaud chez elle, trop chaud, le chauffage était collectif et les appartements très petits, ma température montait donc très vite, elle retira son pull trop grand et ses vieilles baskets, se déshabilla pour enfiler un immense tee-shirt gris qui lui servait de chemise de nuit et se rua sur le frigo mais il était vide, elle le claqua rageusement et fouilla dans un placard, elle en tira un paquet de gâteaux au chocolat qu’elle emporta dans le salon pour le manger devant la télé. Syla ne portait pas un grand intérêt aux émissions qui défilaient devant son regard embrumé, mais elle ne voulait pas manger son maigre dîner dans le silence et l’obscurité, elle attendit donc d’avoir fini son paquet de biscuit pour éteindre la télévision et se glisser dans ses draps pleins de miettes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 2) - Cher Journal...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 2) - Cher Journal...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange
» Spoil Bleach chapitre 274
» Moules a charnière pas cher chez CASA
» [INFO] batterie hd2 pas cher
» Bleach - Chapitre 322 BKT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: