Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 10) - En détresse

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 10) - En détresse   Dim 22 Avr - 11:35

Lorsqu‘elle sorti par l’entrée principale de l’espace du Palais elle vit qu’un groupe de gens vêtus de tuniques en toile bleu-ciel qui distribuaient des tracts en essayant de parler aux passants. Syla reconnu l'uniforme des Messagers de dieu, une sorte de nouveau courrant religieux très actif dans les milieux pauvres et très impliqués dans l'éducation des orphelins défavorisés. Elle fut instantanément accostée par un petit homme aux cheveux gris plaqués sur la tête et aux lunettes rondes en fer.
Bonjour mademoiselle, excusez moi de vous déranger, je vois que vous êtes pressée mais je ne vous demande qu’un tout petit instant… Es-ce que vous auriez aperçu cette jeune personne par hasard? Demanda le petit homme avec un regard d’excuse. Syla s’arrêta, elle regarda l’affiche qu’il lui tendait, une photo d’une toute jeune fille prenait presque toute la place, elle était blonde, les cheveux lissés de chaque côté de son visage, les yeux plissé tellement elle souriait, elle avait ses dents blanches découvertes par un sourire franc et juvénile, elle semblait heureuse.
-Non je ne l’ai jamais vue. Dit Syla en espérant se débarrasser de l’homme à la tunique bleu-ciel, mais il continua en la suivant :
-Elle a disparu de l’orphelinat Saint-Ange depuis deux semaines. La pauvre petite est livrée à elle-même alors qu’elle est en grande détresse, apparemment elle aurait appris une nouvelle concernant ses parents qui l’aurait perturbée et elle aurait tenté de se suicider une première fois…
Syla s’arrêta de marcher et l’homme se mit face à elle :
-Je ne regarde jamais les informations. Dit Syla un peu gênée.
-Vous vous rendez compte? Si on ne la retrouve pas vite? Qui dit qu’elle ne s’est pas déjà jetée dans la seine?. Dit l’homme, une grande détresse dans le regard.
-Vous la connaissez? Demanda Syla compatissante.
-Oh oui bien sûre, je suis son professeur de musique. J’ai du mal à croire ce qui est arrivé… Une petite tout à fait normale, très enjouée. Une excellente camarade et bonne élève de surcroît… Je ne comprends pas! En tout cas si vous la voyez, surtout appelez-nous, le numéro de l’orphelinat est en bas de la feuille, gardez là je vous prie, j’en ai plein d’autre. Dit il en montrant une liasse de prospectus à Syla.
-Merci, dit Syla, elle parti en direction du métro la feuille à la main. En approchant du métro elle dépassa une poubelle, elle eu un moment d’hésitation, puis, plia soigneusement en quatre la feuille que lui avait donné le petit homme et la fourra dans la poche de son pantalon en reprenant son chemin. Elle dépassa le métro pour prendre le bus dans le sens inverse, son bus était déjà là. Elle traversa la rue en courrant bouscula un homme, s’excusa sans se retourner et grimpa dans le bus juste avant qu’il ne ferme ses portes. Elle paya le chauffeur, composta son ticket et s’accrocha à une barre car il n’y avait plus de sièges libres, c’était l’heure de pointe. A peine était elle montée dans le bus que la pluie s’abattit soudain sur la ville comme si quelqu’un avait ouvert le robinet d’un gigantesque tuyau d’arrosage. Syla observait la route floue derrière les battements régulier des grands essuie-glaces. La tristesse du temps rendait les gens silencieux, le chauffeur avait allumé la radio et les informations résonnaient à l’avant du véhicule :
-Encore un évènement tragique qui touche la Normandie, une famille entière d’agriculteurs à été retrouvée brûlée vive. Il s’agirait d’un cambriolage qui aurait mal tourné, la famille étant rentrée en avance, les parents et les trois enfants auraient étés enfermés dans la grange avant que leurs agresseurs n’y mettent le feu. Cette événement n’est pas sans rappeler un autre évènement similaire qui… Le chauffeur changea de station et la mélodie d’une chanson connue remplaça le discours déprimant du journaliste. Syla regarda en arrière, les autres passagers étaient bien tristes, seules deux jeunes filles d’environ treize ou quatorze ans riaient à l’arrière du bus, une petite blonde aux grands yeux expressifs, aux cheveux au carré, une paire de lunette de soleil aux verres bleus dans les cheveux et une brune aux cheveux ondulés avec d’immenses boucles d’oreilles rose-fluo. Elles semblaient passer le meilleur après-midi de leur vie, malgré la pluie, malgré les meurtres, la jeunesse insouciante, heureuse…
Syla appuya sur le bouton pour descendre un peu trop tard, le chauffeur continua sa route et ne s’arrêta qu’a l’arrêt suivant. Syla pestait intérieurement, elle fut obligée de faire le chemin jusqu'à chez elle sous la pluie qui la trempa complètement en moins de trois minutes. Lorsqu’elle entra dans la chaleur étouffante de son appartement, Syla se déshabilla et fit couler un bain brûlant, rempli de mousse aux délicates fragrance d’orchidée et de vanille, elle chercha partout ses bougies à la cannelle dont elle illumina les mèches à l’aide d’allumettes pour ensuite les poser sur le rebord de la baignoire déjà tachée de cire. Elle coinça un bâton d’encens à la barbe à papa dans un flacon de gel douche vide et l’alluma avant de sortir de la minuscule salle de bain en fermant la porte derrière elle. Lorsqu’elle revint dans la petite pièces quelques minutes plus tard son journal vert à la main, elle sourit d’aise, la pièce était remplie de buée chaude et la lumière douce des bougies enchantait l’atmosphère, et mieux que tout, la pièce sentait les crêpes, la fête foraine, les gâteaux maisons…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
 
Chapitre 10) - En détresse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: