Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux   Dim 22 Avr - 11:48

Lorsqu'ils arrivèrent devant la discothèque, elle était encore fermée, mais on entendait déjà depuis le bout de la rue le rythme rebondissant de la musique s'achapper à travers la porte blindée et une file de clients se pressait déjà à l'entrée devant un vigile immense aux cheveux rasés et aux larges épaules qui avait disimulé son regard derrière une paire de lunettes noires. Syla passa devant la file en saluant les clients qu'elle connaissait au passage et Christophe et Diane la suivaient de près. lorsque Syla arriva devant le vigile elle s'adressa lui l'air décontracté:
-Salut Léo, ça va ce soir?
-Oui, ça va bien, les gens sont calmes, il ne fait pas trop froid, et apparement il ne va pas pleuvoir, bonne soirée en perspective. Répondit le vigile d'une voix carressante, bien plus douce que laissait suggerer son look de gorille.
-Dis-moi, j'ai invité deux amis avec mes places gratuites, mais comme on est venus ensemble, ils vont devoir attendre l'ouverture... Es ce qu'ils serait possible qu'ils attendent à l'intérieur car Diane à laissé sa veste dans la voiture... elle va attraper froid si elle dois faire la queue dehors...
-Oui y a pas de problème. Ils vont attendre dans l'entrée. Ils n'auront qu'a s'assoire sur la banquette. Répondit Léo en adressant un clin d'oeil par dessus ses lunettes noires, il avait un regard tendre qui contrastait tellement avec sa fonction de vigile que Syla supposa interieurement qu'il cachait ses yeux derrière des lunettes de soleil pour qu'on le prenne au sérieux. Même si à l'idée de Syla, sa haute stature et ses muscles saillants devaient suffire à la plus part des gens pour se tenir de manière civilisée.
Syla s'engouffra dans l'entrée, suivie de Christophe et Diane et une heure plus tard ils étaient tout les deux accoudés au bar pendant que Syla s'affairait à servir les clients en jetant des regards inquiets dans tout les coins. L'ambiance de la soirée était électrique, des filles dansaient en prenant des postures aguichantes pour séduire des garçons dont les yeux billaient de désir, la musique était bonne et les clients en redemandaient.
Au bar, Diane ne cessait de se faire accoster par des homme plus ou moins louche, tans et si bien qu'elle s'était discrettemet colée à Christophe pour que les pervers la laissent tranquille, celà lui permettait de lançer des regards sensuels aux garçons qui lui plaisaient, et nottement un grand blond aux dents étincelantes qui dansait derrière elle et qui ne décrochait pas son regard des jambes de Diane. Elle se retournait de temps en temps vers Syla quand elle passait devant elle pour lui glisser à l'oreille:
-Il est mignon hein?
Et Syla de répondre:
-Si tu aime le style... Il est un peu trop "parfait" pour moi si tu vois ce que je veux dire, on dirait qu'il sort d'une affiche publicitaire...
Christophe sirotait son cocktail sans écouter les filles qui visiblement l'agaçaient lorsqu'une demoiselle avec une queue de cheval habillée comme pour un séminaire lui adressa la parole:
-C'est ta copine?
-Qui? Répondit Christophe surpris
-La belle brune là, avec la robe noire...
-Non c'est juste une amie. Répondit Christophe avec un mouvement de la main qui voulait dire qu'elle ne représentait rien.
-Ah, dit la fille sceptique, parce que sinon je t'aurais dit qu'elle est gonflée de faire du rentre dedans à l'autre type derrière toi, alors que tu es juste à côté d'elle...
-Oui mais non, je ne suis pas son copain, et heureusement si tu veux savoir... elle est adorable, mais elle est un peu....
-Oui?
-Disons qu'elle à du mal à dépasser les deux semaines avec le même mec termina Christophe en adressant un sourire taquin à la fille à la queue de cheval qui le regardait en souriant. Mais à part ça c'est une fille charmante, et quoi qu'on puisse en penser avec son look de ce soir... c'est aussi quelqu'un de très intelligent.
-On dirait que tu as beaucoup d'estime pour elle?
-Sinon je ne serais pas son ami! Conclu Christophe avant de demander: Comment tu t'appelle?
-Clémence.
-Enchanté Clémence, je m'appelle Christophe. Dit-il en serrant la main de la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux   Dim 22 Avr - 11:49

Dimanche 3 Mars, 16h12
Je me suis levée il y a peu de temps, et je viens de retrouver Battle-Royale, elle s'était enfuie hier, et là, je la retrouve sur la tringle à rideau... Pas la peine d'éssayer de l'attraper, à peine aurais-je mis un pied sur une chaise pour l'attraper qu'elle sera déjà en train de se laisser glisser au sol pour retourner se planquer ailleurs... j'espère juste pouvoir remettre la main sur elle très vite pour pas qu'elle m'abime des trucs dans l'appartement... Je lui ai laissé une gamelle de nourriture avec ses friandises préférées dans sa cage que j'ai laissé ouverte, mais elle se débrouille toujours pour ne pas y aller quand je suis là... Mais elle manque pas de nourriture c'est certain, j'ai l'impression qu'elle est encore plus grosse qu'avant! Elle est vraiment trop méchante pour mériter une telle intelligence cette ratte!
Hier la soirée s'est mieux passée, je ne me suis trompée qu'une seule fois pour rendre la monaie et même si Alex est arrivé comme un clown sorti d'une pochette surprise pour corriger mon érreur, il avait l'air moins énervé que Vendredi. Je crois que je commence à comprendre comment Alex réussi à savoir quand les gens veulent commander quelque-chose au bar. Il faut observer le regard des gens, la plus part du temps, les gens qui veulent quelque chose agitent la main avec un billet de banque ou une carte de crédit entre les doigts, mais y en a plein d'autres qui se contentent de nous fixer jusqu'a ce qu'on approche pour leur demander ce qu'ils veulent. Et pour ceux qui ne veulent rien c'est facile, la plus part du temps ils ne regardent pas ce qui se passe derrière le bar. Grace à ma petite analyse je commence à prendre mes marques, ça fait plaisir.
Hier j'ai donc emmené Diane et Christophe comme prévu, et forcément à peine arrivés il fallait qu'ils se chamaillent, enfin je comprends un peu Diane, Christophe est vraiment très sympa, mais il est si.... sérieux! Il faudrait qu'il se détende parfois!
Par contre Diane m'a soulé hier avec ses histoires de mecs, j'étais débordée de travail, et en plus j'arrive pas encore à bien gérer mon boulot, et elle vient me casser les oreilles pour savoir mon avis sur tel ou tel mec...
Il fallait que je donne mon avis entre le type blond au sourire aquafresh avec trois neurones dans son cerveau consacré à la mode masculine, ou encore le vigile de la mairie qui décroche pas un sourire et qui reste planqué derrière ses lunettes noires 24/24...
En plus Diane voulait que je lui demande son nom, je l'avais pas reconnu sur le coup le vigile, mais c'est celui dans lequel je me suis cognée en sortant de la mairie l'autre jour, j'étais tellement occupée par le résultat de mes recherches que je ne l'avais pas vu. Je ne pense pas qu'il se rappelle de moi mais si c'est le cas je vais passer pour une nouille si je vient lui demander comment il s'appelle, il va se dire que je cherche à attirer son attention depuis tout ce temps, n'importe quoi! Diane à le chic pour me mettre dans des situations pas possibles, surtout que je viens d'être embauchée à l'éssais... Si le patron sait que je demade le prénom de certains clients il va croire que je profite de ma place pour draguer... Enfin il pourrait penser ça...
Et puis en sortant du Tournesol, il a fallu que la miss Diane nous rabatte les oreilles avec le vigile, alors qu'elle était sortie toute la soirée avec le type blond, n'importe quoi!
"Et puis, tu as vu comme il était bien habillé?" "Et il a laissé sa place à deux filles sans les draguer, il a l'air poli" "Et tu as vu comme ses cheveux tombaient élégament sur son visage" "Et comme ses lunette de soleil le rendent mystérieux?" "Il doit s'habiller chez une grande marque, il a de la classe ce mec là..." Ect, ect...
Christophe et moi on en pouvait plus, la prochaine fois que je le vois ce type j'arrange le coup pour Diane, peut être que lorsqu'elle le connaitra pour de bon elle nous lachera les baskets avec ça...
Par contre j'ai vu Christophe sympathiser avec une fille qui avait l'air aussi coincée que lui, il n'en a pas parlé, mais j'ai bien cru voir des numéros de téléphone s'échanger, on vérra bien, peut être qu'un de ces quatres il va la ramener à la maison.
Léo à été interviewé par les journalistes de france 3 normandie qui faisaient un reportage sur la discrimination à l'entrée des discothèques, il m'a demandé de lui dire ce que je pensais de son passage à la télé, il a peur d'avoir été ridicule, moi je crois surtout qu'il est fière de passer à la télé, mais il est tellement gentil que j'aimerais bien lui faire plaisir. J'espère juste que je ne vais pas oublier d'allumer la télé pour les infos ce soir, d'habitude je regarde jamais, c'est toujours déprimant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux   Dim 22 Avr - 11:49

Syla lacha son carnet vert pour attraper son téléphone portable qui trainait sur la table du salon encore recouverte des restes d'un petit déjeuner copieux. Elle composa un numéro et cola l'appareil contre son oreille, les yeux perdus dans le vague.
-Allo maman?
-....
-Oui oui ça va.
-...
-non non pas de problème, c'est juste que j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer.
-...
-J'ai été embauchée au restaurant dont je te parlais.
-...
-Oui pour les week end seulement...
-...
-mais non ça ira, c'est un resto chic, je suis bien payée...
-...
Au pire je trouverais un autre emploi pour la semaine...
-...
-Tu vois toujours tout en noir, moi je t'appelle pour te dire que j'ai trouvé un travail et tout ce que tu trouve à me dire c'est que c'est pas assez bien et qu'il faut que je trouve autre chose... La plus part des parents auraient félicité leur fille avant de lui dire de continuer à chercher! et Syla raccrocha sans attendre la réponse de sa mère, elle semblait furieuse.
le téléphone se mit à sonner quelques secondes plus tard, mais Syla l'éteignit en pestant contre sa mère.
Elle se leva du canapé pour aller voir ses rats, Karma et Tékilla se ruèrent sur la porte de la cage pour que Syla les prenne pendant qu'Abalone faisait sa toilette tranquillement assise dans la litière en frottant frénétiquement son museau avec ses petites pattes gracilles. Les mâles eux, dormaient tous en tas dans le hamac grignotté aux quatres coins de la grande cage à lapin dans laquelle ils vivaient en célibataires. Syla attendrie, ouvrit la cage des femelles, fit un calin aux deux petites qui réclammaient son attention et glissa une caresse aux autres locataires du studio avant de se réinstaller devant la télé en ayant pris le soin de bien refermer les cages.
Environ deux heures plus tard, le générique des informations régionales résonait dans le salon qui s'assombrissait au fur et à mesure que le soleil terminait sa course dans le ciel couvert de nuages, puis une voix féminine salua les télespectateurs:
-"Mesdames, medemoiselles, messieurs, bonsoir.
-La petite Sandra Belgarde, orpheline résidant à l'orphelinat Saint-Ange est toujours introuvable, le père Franck, fondateur du mouvement des méssagers de Dieu et concepteur des orphelinats de l'espoir est avec nous ce soir pour appeller les telespectateurs à la mobilisation pour retrouver l'enfant qui n'as toujours pas été vue depuis presque un mois..." Pendant que la journaliste parlait, une photo s'étallait sur l'écran, une fillette de 14 ans qui en parraissait 13, les yeux fendus sur un sourire joyeux, ses cheveux blonds-ternes tombant sur ses épaules en mèches désordonnées, Syla se figea soudain, pensive, pendant que la journaliste continuait d'égrenner les titres...
-"Les cambriolages parfois accompagnés d'actes de brutalité se multiplient dans la région haute-normandie, les forces de l'ordre appellent à la vigilance et à la prévention.
-La récente manifestation contre la discrimination à donné lieu à plusieurs polémiques, on a nottemment mis en accusation les discothèques et bar privés qui seraient à l'origine de discrimination, nos journalistes sont allés mener l'enquête dans la région.
-Les braderies reviennent à la mode, avec la diminution du pouvoir d'achat les gens reviennent à l'occasion, les braderies fleurissent de plus en plus et son toujours plus fréquentées..."
Syla était toujours immobile, le yeux rivés sur l'écran qu'elle ne semblait plus voir, les mots de la journaliste résonnait dans le petit salon sombre autour de la jeune fille statufiée, elle parlait à un homme au regard benveillant et aux cheveux poivre et sel coiffés en brosse qui ressemblait à un général à la retraite qui se serait lancé dans l'humanitaire. L'homme était sympathique et touchant mais Syla restait de marbre, toujours pensive. La journaliste remercia le général humaniste et énnonça la suite des informations. Syla cilla et se redressa soudain lorsque le mot "discrimination" parvint de nouveau à ses oreilles et elle se rapprocha de l'écran pour mieux suivre le sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 13) - Un vigile sous les yeux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» astuce :faire disparaître les poches sous les yeux au réveil
» Retoucher localement sous LR (yeux, dents, peau, etc.)
» [Personnage] Lavarède, par Paul d'Ivoi
» Le choix des armes - PHASE 1
» Sauvageonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: