Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 14) - Fréo

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 14) - Fréo   Dim 22 Avr - 11:54

Syla lambinait sur le canapé depuis plusieurs heures, le journal télévisé était terminé depuis longtemps mais elle gardait les yeux fixé sur le petit écran sur lequel défilait des émissions les plus ennuyeuses les unes que les autres quand le téléphone portable de Syla se mit à sonner. Syla se releva d'un bond et se jetta sur le petit appareil qui tronnait au milieu de la table basse et décrocha:
-Allo?
-...
-oh Youha, comment ça va?
-...
-Oh cool!
-...
-Oui, carrement que je veux venir! Mais comment je fais?
-...
-Ok, c'est super, oui oui, je l'attends y a pas de problème.
-...
-non Vlad n'est pas là... C'est une longue histoire...
-...
-On s'est engueulé à cause de sa pét..... à cause de Claire... Il m'a encore posé un lapin et j'en ai marre de passer mes soirées à ne rien faire à cause de lui...
-...
-oui, voilà!
-...
-A tout à l'heure!

Ravie, Syla jeta le téléphone sur la table et alla ouvrir son armoire. D'un geste elle fit tomber au sol les multiples boules de tissus qu'elle avait enfermé dans le placard et commença les éssayages...

Vingt minutes plus tard, un cabriolet gris-métalisé rutillant s'avançait en ronronnant doucement dans la petite rue de Syla, ralentissant devant chaque numéro, le conducteur sembait chercher une adresse. Lorsque la voiture de luxe arriva devant l'immeuble de Syla, le conducteur stoppa et se garra sur le trottoir, le moteur s'éteignit et le ronronnement rassurant du cabriolet fit place au silence de la nuit. La portière s'ouvrit en reflettant les éclairages artificiels sur la carrosserie rutilante et un pied chaussé d'une basket en cuir d'une grande marque se possa sur le bitume, bientôt rejoint par l'autre pied, le conducteur sortit de la voiture. Il referma la portière et s'éloigna d'une démarche souple et élégante. L'homme devait avoir presque vingt-cinq ans, vêtu d'un jean customisé avec des érrafflures assymétriques et des taches de peintures et d'une chemise bleue rayée de noir le col ouvert qu'il avait laissé flotter sur son jean, le tout signé par un grand créateur. Châtain avec des mêches plus claires, les cheveux dressés sur la tête en tout sens, il avait le style branché de son époque. Il se dirigea vers l'entrée de l'immeuble s'arrêta un instant devant le tableau d'interphone avant d'appuyer sur un bouton et de se pencher machinalement vers le micro en attendant qu'on lui réponde.

La sonnette venait de retentir chez Syla, elle se précipita vers le combiné beige:
-Oui?
-...
-Entre, c'est à gauche au fond du couloir, je t'ouvre la porte...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 14) - Fréo   Dim 22 Avr - 11:55

Elle raccrocha et s'engouffra dans la salle de bain pour mettre la dernière touche à son maquillage. Quelqu'un frappa deux coups net à la porte.
-J'arrive cria Syla tout en accrochant une fausse fleur en tissus rouge dans ses long cheveux noirs. Elle Sortit de la salle de bain, vetue d'une jolie robe courte rouge, elle portait de grandes chaussettes de laine noire qui montaient jusqu'au dessus des genoux, elle se jeta sur la porte et l'ouvrit d'un geste nerveux. Syla resta interdite quelque secondes devant l'homme qui se tenait sur le palier, il était grand, très élégant, et il avait de très beaux yeux gris-acier qui s'étiraient sur un sourire charmeur, légèrement moqueur:
-Salut, je suis votre chauffeur pour la soirée mademoiselle. Il se pencha et saluat Syla de manière caricaturale, Je suis Fréo, enchanté de te connaitre Syla.
-Euh, oui hésita Syla avant de reprendre ses esprits, salut, je ne savais pas que ce serait toi qui viendrait me chercher, je m'attendais a voir quelqu'un que je connaissais. S'excusa Syla dans un sourire.
- je t'ai fais peur? Demanda Fréo l'expréssion encore plus moqueuse.
-non , non t'inquiette pas, s'exclamma Syla en riant.
-Je m'en voudrais... Dit Fréo en jetant un regard dans l'appartement de Syla, Tu as beaucoup de cages chez toi... c'est des hamsters?
-Non des rats... répondit Syla un peu gènée, Fréo faisait un peu tache dans son appartement pas très propre et encombré d'animaux, On y va?
-Des rats, c'est marrant, dit Fréo en souriant à Syla tout en la contournant pour approcher des cages. Syla le suivit dans l'appartement à regrès, elle avait laissé ses affaires en tas par terre devant l'armoire et il y avait des flaques d'eau partout dans le salon quelle avait étallée en sortant de la douche pour chercher sa serviette de bain qu'elle avait oublié de prendre sur la fenêtre avant d'aller se laver.
-Oui si on veut.... enfin si ça te dérrange pas j'aimerais bien qu'on y aille.
-oui oui... Dit Fréo l'air absent, les yeux passant d'une cage à l'autre.
Syla eu soudain une idée:
-Tu sais j'ai une ratte agressive en liberté dans l'appartement que j'arrive pas à récupérer, alors comme elle te connais pas elle risque de venir t'attaquer. Fréo se retourna pour regarder Syla dans les yeux, j'ai pas l'habitude de laisser entrer des gens chez moi quand elle est hors de sa cage... S'excusa Syla en souriant.
-ok, on y va, dit Fréo en allant vers la porte d'un pas décidé. prends quand même un manteau parce qu'il fait froid où on va... Et emmene aussi un maillot de bain, on ne sait jamais...
-Un maillot de bain? S'étonna Syla en attrapant un gros blouson noir qui était attaché à une patère dans l'entrée, tu rigole j'espère...
-Fréo qui était déjà au milieu du couloir de l'immeuble lorsque Syla fermait à clef sa porte d'appartement, se retourna dans une posture fière et une expression mystérieuse sur le visage dit:
-Qui sait?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 14) - Fréo   Dim 22 Avr - 11:55

-Le carrosse de madame est avancé, dit Fréo en sortant la télécommande de l'ouverture des porte de son cabriolet, la voiture bippa et les phares clignottèrent puis Fréo ourit la portière côté passager.
-C'est ta voiture? Demanda Syla à la fois impressionnée et suspicieuse.
-Et oui, j'ai la chance, dans ce monde de ne pas souffrir de la frustration de la pluspart des hommes...Déclara t'il. Je dois dire que je me donne du mal pour celà par contre. il avait ajouté cette phrase l'air soudain contrarié.
-Tu as quel age? Demanda Syla, couvrant le bruit du moteur qui démarrait.
-Tu me donne quel age? demanda Fréo en sortant de sa place de parking
-Je sais pas tu fais environ vingt-trois, vingt-quatre ans, mais si tu bosse beaucoup... et surtout au point de gagner pas mal de sous... tu dois être plus vieux non?
-J'aurais très bien pu hériter pour avoir cet argent... Dit Fréo avec son éternel sourire malin.
-Non puisque tu as dit que tu te donnait du mal pour avoir cet argent... si tu était rentier, tu n'aurait pas besoin de te donner du mal. Conclu Syla sur le ton de l'évidence.
-Et si j'avais falsifié les testaments et organisé les meurtres successifs des gens dont je suis aujourd'hui l'héritier et ceux dont je le serais plus tard? Es ce que ça me donnerais du mal d'être rentier? Demanda Fréo l'air détendu, les yeux rivés sur la route qui défilait devant eux, souriant.
Syla éclatta de rire:
-oui là je peux comprendre que ce soit fatigant. Elle fit une pause, bercée par le ronronnement du moteur du cabriolet, respirant l'odeur noble des sièges en cuir, puis elle demanda en fronçant les sourcils:
-Non sans rire, tu fais quoi dans la vie?
-Je travaille pour une grande marque de haute-couture. Mon travail c'est de rencontrer des jeunes créateurs, des stylistes, et d'évaluer leur potentiel pour l'entreprise. mon rôle c'est de trouver les personnes qui feront les prochaines collections...
-ce doit être intérressant.
-oui, ça l'est.
-Et tu travaille dans un bureau?
-Oui un bureau qui roule, tu es dedans... Il faut toujours que je me déplace moi même pour me rendre compte du potentiel de chaque créateur.
-Mais... ils ne pourraient pas venir directement vous déposer leurs travaux au siège de la société? S'étonna Syla.
-Y en a qui le font, mais ce n'est pas forcément les meilleurs... comme tu le sais peut être, les véritables artistes sont souvent des rêveurs qui n'ont pas concience de l'intérret de leurs travaux pour les entreprises comme la mienne... je préfère faire les démarches moi même, et ça marche bien, c'est comme ça que j'ai grimpé dans la boite...
-Ah D'accord. Je peux te poser une question?
-Tu veux dire une seconde question? Se moqua Fréo.
-Tu as un boulot stable et bien payé, tu est bien plus agé que moi...
-Merci beaucoup, je fais si vieux? Répliqua Fréo en se composant un air offensé.
-Non mais, ce que je veux dire c'est que je suis étonnée que tu fasse des soirée avec Youha et Nanou, on a pas du tout le même age que toi... Je veux pas dire que tu es vieux, mais nous on est vachement plus jeunes, on délire pas pareil quand on a seize ou dix-huit ans, que vingt-cinq! Même moi parfois je me trouve un peu trop agée pour trainer avec Nanou, c'est parce qu'il y a Youha mais sinon... Qu'es ce que t'en pense toi?
-Tu as quel age?
-Dix-neuf ans.
-Et Youha à vingt et un ans c'est ça?
-Oui et Nanou quinze.
-C'est vrai? Quinze seulement?
-Oui, pourquoi tu croyais qu'elle avait quelle age?
-Je sais pas, au moins dix-huit...
-Le maquillage, ça aide... Répondit Syla d'un air docte. Et puis c'est vrai qu'elle est quand même plus au courrant des choses de la vie que la plus part des filles de son age, mais ça reste une gamine...
-C'est dingue j'aurais jamais pensé.
-Oui enfin si tu as couché avec ne culpabilise pas pour ça... Syla s'était mis a débiter sa phrase presque sans respirer. T'es pas le premier ni le dernier, elle est gentille Nanou mais elle a été en contact avec le monde la nuit bien trop tôt et....
-Non non, en fait je la connais à peine, j'ai juste été ammené à bosser avec leur père, j'ai rencontré Youha, que je connaissais alors sous le nom de Yohann, à un cocktail, on a sympatisé et il m'a invité à une fête ce soir, j'ai dit oui... C'est tout.
-Ah, d'accord. Syla se tut en rougissant. Fréo surpris par ce mutisme soudain se tourna vers Syla et vit les rougeurs sur les joues de sa passagère.
-Ne t'inquiette pas, je vais pas t'en vouloir parce que tu as cru que j'avais eu une aventure avec Nanou, s'exclama Fréo en rigolant.
-Non c'est pas ça... c'est juste que j'aurais pas du te dire ça sur Nanou...
-Je lui dirais pas...
Syla sourit mais ne répondit pas, le voyage se poursuivit quelques instants en silence puis Syla demanda:
-On va pas chez Youha là? Syla regardait par la fenêtre, ils venaient d'entrer sur la voie rapide et roulaient vers l'opposé à la maison de Youha et Nanou.
-Youha t'as pas dit où se passait la fête?
-Non
-Ah ben je comprends mieux pourquoi tu n'avais pas prévu d'emporter ton manteau...
-On va où?
-Tu vérra.
-Non vas y, dit moi! insista Syla
-On va à Dauville.
-Au casino?
-Non... tu vérra...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 14) - Fréo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 14) - Fréo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: