Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 17) - Créature de rêve

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 17) - Créature de rêve   Dim 22 Avr - 12:32

L'hiver mourrait dans l'indifférence générale pendant que le printemps s'installait chaque jour un peu plus en ce début de mois d'avril, deux jeunes gens marchaient sur l'un des trottoirs de la rue de Syla, ils se chamaillaient et se disputtaient gentillement. La fille était très belle et grande, elle avait une casacade de cheveux chatain foncés ratachés en demi-queue et portait un jean brodé , un poncho en laine bleu-ciel et des basket blanches, elle riait beaucoup et semblait se moquer de son ami, un garçon brun au regard sage, habillé comme un comptable, ce n'était autre que Diane et Christophe qui semblaient décidés à rendre visite à leur amie Syla:
- Tu va voir Syla va être sur le cul quand elle va savoir ça! Le taquinnait-elle.
-Ne lui dit pas. Pria Christophe l'air gèné.
-ben pourquoi? Demanda Diane étonnée.
-J'ai pas envie que vous vous moquiez de moi toute la journée. Expliqua Christophe.
Diane éclatta de rire avant de répondre:
-De toute façon on se moque de toi tout le temps quoi que tu fasse mon pauvre Totophe... Répondit Diane en riant.
-Arrête de m'appeller comme ça, on a plus douze ans... Christophe semblait très vexé.
-Ben oui mais tu sera toujours notre petit Totophe quoi qu'il arrive... le taquina Diane, riant toujours.
-J'en ai marre de vos critiques! S'exclama Christophe le visage fermé.
-Quoi?..T'es sérieux? répondit Diane soudain stupéfaite par le ton de Christophe.
-C'est toujours "Totophe t'est trop coincé", "Totophe t'es trop sérieux", "Totophe t'es trop ringard..."
-On a jamais dit ça, rétorqua Diane choquée.
-Vous le pensiez si fort... répondit Christophe amer, laissant sa phrase en suspens..
-N'importe quoi, si on te taquine tout le temps c'est parce qu'on t'aime beaucoup, tu es notre meilleur ami depuis qu'on est petites, tu devrais le savoir depuis le temps, tu nous connais non?
-Je sais pas trop, hein, répondit Christophe septique, et puis je vois bien que je passe pour un blaireau, celui qu'on traine partout parce qu'on le connais depuis toujours, mais qui fais tâche lors des soirées... Vous n'arrêtez pas de me demander "Alors Totophe, toujours pas de copine?", "Alors Totophe, trop coincé pour aborder une fille?" "Alors Totophe, tu cherche la perle rare ou quoi?", "Alors Totophe, depuis le temps que tu es célibataire tu dois en savoir des choses sur la branlette!" "Alors Totophe, tu aimes les hommes?"...
-N'importe quoi, tu ne nous as certainement jamais entendu dire ces horreurs! Répondit Diane avec colère. Tu est peut être un peu timide en ce qui concerne les filles, et un peu trop sérieux quand il s'agit de s'amuser, tu as tendance à dramatiser lorsqu'on fait des truc marrant, mais on ne t'as jamais considéré comme un ringard ou un boulet! Christophe n'avait pas l'habitude de voir Diane réellement en colère et il resta interdit alors qu'elle continuait à déverser son flot d'indignation.
-Je te signale aussi au passage que si parfois je me moque gentillement de toi parce que tu n'as pas de copine, c'est que je n'arrive pas à comprendre comment il est possible qu'aucune fille ne s'intérresse à un garçon aussi gentil , intelligent, drôle et mignon que toi! Elle avait terminé sa phrase brusquement en le regardant dans les yeux. Elle resta un moment immobile , une expression choquée sur le visage qui lui agrandissait les yeux, face à un Christophe interdit, puis elle se détourna et recommença à marcher vers l'appartement de Syla sans rien ajouter. Christophe risqua un regard vers Diane, elle avait l'air résolue et fière, une moue bougonne sur les lèvres mais ses joues étaient en feu et elle faisait comme si elle trouvait que les haies et les maisons qui s'égrennaient de son côté du trottoir étaient extrèmement intérressantes.
Ils continuèrent à marcher silencieusement jusqu'au vieil immeuble de Syla, décendirent la petite pente qui menait aux interphones, Diane sonna puis se tourna vers Totophe:
-Je ne parlerais pas de ta copine à Syla si c'est ce que tu veux, mais alors tu n'as pas intérret de répéter à qui que ce soit ce que je viens de te dire. Dit Diane encore rouge, son ton était amusé et elle avait pris une expression fanfaronne mais son regard avait quelque chose de légèrement menaçant.
Christophe aquiesca mais s'abstint de tout commentaire. La porte vitrée se mis à vibrer et les deux jeunes gens entrèrent ensemble dans le hall puis dans le couloir de gauche qui menait à l'appartement de Syla.


Vendredi 05 Avril 2002
ça fait un baille que j'ai pas écrit dans mon cahier, c'est nul, j'aime tellement me relire... presqu'un mois sans rien écrire et pourtant, il s'est passé tellement de choses depuis la dernière fois. A vrai dire je me demande même si j'ai pas été trop occupée pour avoir le temps d'écrire dans mon cahier... Bon d'accord c'est vrai que c'est pas une excuse...
Je vais éssayer de profiter de ces quelques instants de tranquillité pour résumer mon mois de Mars.
Après la fête de Youha je n'ai plus jamais eu de nouvelles de Guillaume, j'ai été nulle de croire qu'il voudrait continuer à me voir, lui qui passe sa vie en soirées et en fêtes, il doit changer de copine dans chaque ville, le roi de la conquette express ou quelque chose dans le genre... N'empêche j'étais dégoutée, encore une preuve de plus que j'arrive à sortir avec n'importe quel mec qui me plait sans être capable d'en garder un seul. Je me demande si je suis assez intérressante pour qu'un gars veuille de moi pour autre chose que mes fesses.
Enfin bref, chassons ce vilain cafard et pensons à autre chose, je travaille toujours au Tournesol et pour moi ça relève du miracle étant donné que c'est la première fois que je garde un job aussi longtemps, je me débrouille bien, mais je commence à en avoir marre de bosser tout les week-end, je ne peux m'amuser qu'en semaine et le problème c'est qu'en semaine, c'est les autres qui travaillent et presque toutes les boites sont fermées. ça fait une éternitée que je suis allée à l'Undersound et ça commence à me manquer, mais je ne dirais jamais ça à mon patron parce qu'il serait bien capable de me virer si jamais je lui avouait que c'était ma boite préférée, il est en guerre contre le gérant de L'Under. En même temps je le comprend, l'Under passe son temps à copier les idées de mon patron et à les réaliser en mieux... il vole la clientelle des autres boites en profitant des idées des autres, c'est un enfoiré, mais c'est un génie... Moi je m'en fout un peu après tout je ne suis qu'une employée.
Je rève d'une soirée en boite...
Je n'ai toujours pas de nouvelles de Vlad, il me manque. mais je ne l'appelle toujours pas parce que c'est lui qui est en tors, si je l'appelle maintenant il va penser que tout lui est permis et que quoiqu'il fasse je lui pardonnerais tout sous pretexte que je le considère comme mon meilleur ami. Et c'est hors de question! De toute façon il reviendra... Il reviens toujours... Enfin, je crois...
Ce soir Diane et Totophe sont passés à la maison pour me dire que je les vérrait au Tournesol ce soir, c'est sympa. Mais j'espère que Diane va se décider à lâcher l'idée de draguer le vigile de la mairie, d'ailleurs j'espère même qu'il ne sera pas là, ça m'évitera de voir les éfforts désesprés de Diane pour attirer son attention, mais ça m'étonnerait, depuis quelques temps il est la tout les week-end, chaque soir d'ouverture, à croire qu'il est tombé amoureux du T. Il passe son temps au bar ou alors il s'asseois dans les fauteuils moëlleux des petits salons en buvant des verres de lait... Du lait... Ridicule! Je ne l'ai jamais vu danser, ni même s'amuser, il ne drague même pas... Il est trop space ce mec là, et Diane est folle de lui, faudrait l'entendre quand elle en parle "il est si mystérieux".... Tu parles, moi aussi je suis mystérieuse si je passe mon temps cachée derrière une paire de lunettes noires.
Ce soir Diane était toute rouge en arrivant à la maison, et Christophe avait l'air encore plus coincé que d'habitude, ils ne se parlaient pas beaucoup et évitaient de se regarder, je suis sure qu'ils se sont encore engueulés! A force de se chamailler sans arrêt comme un vieux couple ils vont finir ensemble ces deux là!
Je parie que Diane s'est encore trouvé un chéri pas très fréquentable et que Christophe lui a fait la leçon pendant une heure, Diane à du s'énerver pour de bon et remettre le bon Totophe à sa place et, pouf, Totophe tout péteux et Diane toute rouge...
Sinon j'ai toujours pas retrouvé Battle-Royale, je pense que depuis le temps elle a du s'échapper de la maison par la porte fenêtre, j'ai évité d'ouvrir les fenêtre mais avec Béluga qui ne cessait de réclammer de sortir, ben j'ai du ouvrir quand même, je ne l'ai pas vue s'échapper mais depuis quelques temps je tiens mon appartement à peu près rangé (le fait d'arrêter les soirée chez moi ça aide beaucoup...) et je n'ai pas vu une seule trace de rat, pas même des crottes ou des sacs de bouffe grignottés, ça fait presque deux semaines que le bol de graines de Battle est intact dans sa cage alors que la porte est grande ouverte et ça fait bien trois semaines que je ne l'ai pas vue ni entendue... Tout le monde me dit que je devrais être soulagée de ne plus avoir cette peste agressive à la maison, mais c'est vraiment bizarre je n'arrive pas à m'empêcher d'être inquiette pour elle. C'est vrai que si elle a su se débrouiller seule pendant plusieurs semaines chez moi c'est qu'elle saura surement comment faire dehors, mais quand même... pauvre bête, dehors il fait froid, et la nourriture n'est pas aussi abondante que chez moi, de plus il y a des chiens et des chats érrants... Je sais qu'elle est loin d'être sans défense mais c'est pas non plus Hulk quand même... Et puis j'arrête pas de me l'immagner morte sous un meuble ou dans un caniveau... ça me prend la tête, je n'aurais jamais imaginé me faire autant de souci pour cette rate.
Enfin bref... J'ai gardé le meilleur pour la fin, en ce moment je fais des rêves merveilleux qui m'aident à m'épanouir dans ma vie de tout les jours. Je continue de rêver de cette forêt enchantée, de ce monde magique, toutes les nuits je plonge dans mes rèves et je parle à cette créature gigantesque aux yeux d'émeraude dans cette langue inconnue que je comprends parfaitement... D'ailleurs c'est assez dingue mais je commence à me rappeller de certains mots à mon réveil comme s'il s'agissait d'une langue étrangère qui éxiste vraiment... "phianem" "sédo" "loulio"... Je n'en parle pas autour de moi parce que la c'est "Psy sans passer par la case départ", j'imagine déjà ce que l'on pourrait me dire:
"Vous êtes en train de rêver votre vie mademoiselle, vous vous enfermez dans un monde imaginaire pour pouvoir exister, bientôt vos rêves pénettreront la réalité et vous croirez vivre dans ce monde merveilleux... Vous vivrez en dehors de la réalité, c'est très mauvais pour votre santé mentale, il faut y remédier tout de suite!"....
N'empêche que même si c'est inquiéttant, je n'arrêterais ça pour rien au monde, dans cet univers magique je suis quelqu'un de différent, j'ai des pouvoirs magiques et je suis l'apprentie de cette merveilleuse créature nommé Kerdan... Kerdan, mon ami, mon professeur, qui refuse toujours de me laisser voir son visage, seuls ses yeux gigantesques sont visibles au dessus de moi comme deux étoiles protectices... Il est si sage si gentil et patient... Oui je sais, il ne vis que dans mon imagination mais je l'adore, je lui fais confiance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
 
Chapitre 17) - Créature de rêve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: