Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 20) - Les yeux du gentleman

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Chapitre 20) - Les yeux du gentleman   Mer 16 Mai - 3:40

-Eh! Une voix masculine appelait derrière elle, Syla n'y fit pas attention car des groupes d'amis s'attendaient souvent sur le parking après la fermeture pour se rendre en after.
-Eh, vous là bas! Répétta la voix. Syla se retourna les yeux embrumés pour regarder la personne qui semblait s'adresser à elle.
la lumière du parking éclairait derrière une grande silhouette noire qui courait doucement derrière elle pour la rattraper, il s'agissait d'un homme, jeune apparement et les cheveux flottants au vent. Il passa sous un lampadaire qui fit étinceler le plastique de ses lunettes noires et elle reconnu le vigile de la mairie, l'homme mystère de Diane. Syla murmura entre ses dents:
-Ho non pas lui...
Il portait toujours ses éternelles lunettes de soleil et des vetements noirs. Lorsqu'il s'arrêta à côté d'elle, il dit:
- Vous rentrez seule?
-Pardon?! Répliqua Syla choquée.
-Oh, je ne voulais pas dire... Dit le jeune homme qui paraissais un peu mal à l'aise.
Il repris plus calmement:
-Vous comprenez je n'ai pas l'habitude de laisser une jeune fille rentrer seule chez elle, à pied lorsqu'il est si tard...
-Oui mais moi j'ai l'habitude de faire le chemin seule et à n'importe quelle heure et je ne vous ai rien demandé! Répliqua Syla cinglante.
-Je ne voulais pas vous manquer de respect, s'excusa le jeune homme. Mais permettez moi d'insister, les rues ne sont pas sures ces temps-ci... Si celà peut vous rassurer, laisser moi juste vous appeller un taxi, je vous le paie...
-Vous êtes dingue? Vous payez un taxi à toutes les nanas qui rentrent seule de boite vous?
Le jeune homme parut gèné, il passa une main dans ses cheveux et répondit:
-D'habitude, elles ne refusent pas que je les accompagne...
-Ah ben oui, ça doit vous changer... monsieur le mystérieux... Répliqua Syla un brin moqueuse.
-Pardon? monsieur quoi? Demanda Le jeune homme surpris.
-Non, rien, bon, je vais pas vous faire payer un taxi c'est débile... Si vous insistez je vous suis. Répondit Syla l'air résigné.
Le jeune homme montra d'un geste vague le centre du parking où rutillait une magnifique Mercedes blanche au milieu des quelques petites voitures d'étudiants qui couvraient encore le parking à cette heure tardive. Syla avança instinctivement vers la belle voiture, un mec galant et aussi bizarre pouvait bien rouler en Mercedes... Même si c'était assez surprenant de la part d'un vigile de rouler en voiture de luxe... Syla se rappela soudain qu'elle n'avait pu que supposer le métier du jeune homme...
Elle s'arrêta à côté de la portière passager de la belle voiture, risquant un oeil à travers la vitre, elle vit les fauteuils de cuir et le tableau de bord en bois noble. Le jeune homme contourna la Mercedes et dit du côté conducteur:
-C'est pas celle là...
Syla remarqua alors que l'homme mystère tenait la portière ouverte d'une voiture minuscule à la peinture sombre et terne qui se fondait dans la nuit dernière la Mercedes rutilante.
-Oh, euhh, je regardait juste.... Dit Syla pour faire semblant de n'avoir pas imaginé rentrer chez elle en Mercedes accompagné d'un riche chevalier servant.
Syla contourna la grosse voiture brillante en baissant la tête pour cacher la rougeur subite de ses joues, et grimpa dans la voiture pendant que le jeune homme lui tenait sa portière, puis il la referma doucement sur elle, fit le tour de la voiture et monta du côté conducteur. il tourna la clef et la voiture trembla, le moteur grogna fort, comme pour se pleindre. Il l'excusa:
-C'est une vieille voiture...
Et Syla songea que finalement il était peut être vigile quand même...
La voiture descendit le trottoir du parking et s'engagea sur les quais.
-Tu travaille dans quoi? Demanda Syla.
Il fut troublé un instant, puis il répondit hésitant:
-Heuuu, je surveille...
-Ha mais alors je ne me suis pas trompée, c'est bien toi que j'ai vu à la mairie, tu est vigile là bas n'es ce pas? Demanda Syla l'air enjouée.
-Euh, oui c'est ça! Répondit le jeune-homme l'air soulagé.
-T'avait peur que je trouve ton job pourri? Demanda Syla amusée.
-Ouais, c'est ça... Les vigiles sont souvent pris pour des brutes sans cervelle... Alors j'aime pas trop dire ce que je fait. Expliqua le jeune-homme les yeux rivés sur la route, il avait les joues un peu rouges malgré son ton assuré.
Syla n'avait rien vu:
-Je te comprends... Je suis barmaid... Les gens confondent souvent les barmaid avec des putes... C'est dingue le nombre de mec qui peuvent me glisser un gros billet dans leur pourboire en me chuchottant à l'oreille "Tu me retrouves après la fermeture?"... C'est fou ce que les mecs peuvent être dégeulasses parfois!
Syla termina sa phrase sur un ton scandalisé, et un silence gènant s'installa.
-Je t'ai vu au fait au Tournesol. Repris Syla plus calmement.
-Ouais j'y suis de temps en temps... Répondit le jeune homme.
-De temps en temps....tu y es presque tout les soirs... Pourquoi tu fais comme si tu m'avais jamais vue? Demanda Syla intriguée.
-On dirait que je ne suis pas le seul à savoir surveiller...
-Ben franchement c'est pas dur... c'est mon boulot de repérer les habitués, et puis t'es le seul à porter des lunettes noires tout le temps ...D'ailleurs... Je me demande si c'est une bonne idée que tu conduise avec ça sur le nez! Elle fit un mouvement pour retirer les lunettes du jeune-homme mais celui-ci lui attrapa la main d'un geste prompt et dit:
-N'y touche jamais! Il avait l'air sérieux, presque éffrayant. Syla reposa son bras doucement sur ses genoux sans rien dire, elle n'avait plus envie de rire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 20) - Les yeux du gentleman   Mer 16 Mai - 3:40

Quelques minutes s'écoulèrent envelopées du bourdonnement du moteur de la voiture, avant que le jeune-homme n'ouvre la bouche pour parler:
-Tu habite rive gauche? Demanda le jeune-homme l'air contrit.
-Oui, répondit Syla une boule dans la gorge.
-Je suis désolé pour tout à l'heure, expliqua le jeune-homme, Je ne voulais pas t'éffrayer...
-Tu ne m'as pas éffrayé du tout! Se défendit Syla.
-Enfin... Je ne voulais pas te blesser...
-Pfff ! fit Syla, mais le jeune homme continua:
-J'ai une très grosse sensiblité à la lumière, je suis ébloui au moindre rayon lumineux, la lumière du jour me rends aveugle même avec des lunettes de soleil, et si tu me retirais mes lunettes pendant que je conduisait, la lumière des réverbères m'éblouiraient et nous aurions un accident...
-Comment ça se fait, demanda Syla soudainement radoucie.
- C'est une maladie génétique... C'est à cause de mes yeux, ils sont un peu comme ceux des chats, ma rétine réfléchis la lumière pour intensifier la luminosité sauf que ma pupille ne peut pas se rétracter du tout alors je ne peux pas diminuer la quantité de lumière qui entre dans mes yeux, ce qui fait que je suis ébloui très facilement...
-Merde, c'est con ça! Compatis Syla.
-Comme tu dis...
-Désolée pour tout à l'heure, je ne voulais pas... Commença Syla
-Non c'est rien, tu ne pouvais pas deviner... Le jeune-homme adressa un sourire à Syla, il était vraiment charmant, elle lui rendit son sourire. Finalement Diane avait peut être bon goût... Elle dit:
-Au fait, je m'appelle Syla.
-C'est un beau prénom...Commença t'il. Il ajouta d'un ton connaisseur: Rare...
-Merci. Répondit Syla.
-Moi je m'appelle Gabriel.
-Enchantée! Répondit elle en souriant.
-On va par où maitenant? Demanda Gabriel en montrant un carrefour.
-Va à gauche, et puis tu n'aura qu'a me déposer au coin de la première rue, je serais presque arrivée chez moi.
Gabriel tourna à gauche et se garra sur le trottoire tout près d'une longue rue étroite et cabossée, il se tourna vers Syla et la regarda en disant:
-Et bien je crois que tu es arrivée... Le ton de sa voix était presque triste.
-Merci, répondit Syla en restant immobile, elle regardait toujours les deux verres noirs de son chauffeur. Elle aussi semblait un peu déçue d'être arrivée si vite.
Gabriel se tourna soudain, puis sortit de la voiture, fit le tour du véhicule et ouvrit la portière de Syla:
-Je t'en prie. Dit il en l'invitant à sortir d'un geste élégant de la main.
-Merci, répétta Syla soudain avare de commentaires.
Gabriel se pencha vers elle et l'embrassa sur les deux joues, Syla en fit autant puis Gabriel refit le tour de la voiture et entra à l'interieur, il démarra aussitôt et s'éloigna rapidement. Syla était restée sur le trottoire, immobile, comme soudainement engourdie par le froid.Puis elle se retourna et marcha le long de la rue éclaboussée de lumière orange. Elle se rappela soudain en faisant ses premiers pas qu'elle avait mal aux pieds, qu'elle était extenuée et qu'elle avait faim!
Dans la nuit glacée, la ruelle déserte semblait d'une longueur interminable, Syla habitait tout au bout et elle regrettait à présent de ne pas avoir laissé Gabriel la racompagner jusqu'a sa porte. Syla comptait les portes des maisons, 32, 34, 36,... Je suis bientôt arrivée, se disait elle tout bas comme un encourragement.
Soudain, elle l'apperçut, tout au bout de la rue, une silhouette attendait dans l'ombre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
 
Chapitre 20) - Les yeux du gentleman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)
» Chapitre 559
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Catégorie temporaire du site en construction. :: Roman :: Le Roman, chapitre par chapitre-
Sauter vers: