Livre d'or de Sylaphianes

livre d'or du site consacré à l'écriture du roman
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Confessions d'un ange (BROUILLON)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:47

Voilà, c'est une petite série que j'ai commencée...

Je le poste ici, car ça n'a aucun lien avec Syla, c'est juste une histoire qui me tien a coeur, alors si vous voulez la découvrir, c'est ici:








Episode 1: Un ange en enfer



Je suis Uraziel. Je suis un ange. Enfin, « j'étais » un ange...
Pas la peine de chercher mon nom sur le net, je ne figure pas dans les annales des cieux. J'ai fais ma « crise d'adolescence ». Depuis, je ne suis plus vraiment le bienvenu là haut. Vous voyez sans doute de quoi je veux parler...

Lors de la révolte des anges, j'ai suivi mon ami Bélial qui lui-même marchait dans les pas de Lucifer. Le seul problème, c'est que je me suis rendu compte trop tard que je m'étais fait avoir. Bélial n'a pas vraiment la même conception de l'amitié que moi. Si Bélial devait écrire un livre, il s'intitulerait sans doute: « Mensonges et manipulations » où un truc comme ça. Je me suis retrouvé dans l'obligation de servir l'enfer.
Mon suppérieur se fiche complettement que je ne sois pas fidèle à Lucifer, il me protège, et tout le monde tremble devant Beli Ya'al. Je ne crains donc pas les attaques de certains de mes « collègues » qui aimeraient bien de temps en temps se passer les nerfs sur un pigeon. C'est le surnom qu'ils donnent aux anges à cause de leurs ailes. Je pense que Bélial jubile d'avoir comme serviteur, un démon aspirant à la rédemption. Ca l'amuse. Je sais que rien d'autre que la perversité ne le pousse à me garder auprès de lui, à m'offrir tout ces privilèges. Malgré ça, je ne saurais expliquer pourquoi: j'ai de l'affection pour lui.

Avant, Bélial était un ange inutile, le simple nom de Beli ya'al en hébreu s'ignifie « vaurien », et moi j'étais l'ange de l'assurance. Maintenant, il est à la tête de quatre-vingt légions et le numéro deux de l'entreprise du mal. Moi je suis le démon de la prétention. Mon boulot reste le même, la seule différence, c'est le choix des « clients ». Autrefois j'allais trouver des gens qui doutaient de leur utilité. Je faisais en sorte qu'ils prennent confiance en eux pour qu'ils exploitent au mieux leurs capacités. Je leur évitais l'immobilisme du doute.
Actuellement je vais voir des gens déjà convaincus de leur éfficacité. Je les conforte dans l'idée qu'ils sont les meilleurs et qu'ils ne peuvent pas se tromper. Je facilite ainsi l'action des démons-supérieurs qui se chargent de les faire basculer dans la perversion.
Finalement sans moi... Il ne seraient pas si doués pour détourner les hommes de Dieu. Je suis indispensable...
C'est un exemple de prétention parmis d'autre mais je me soigne, petit à petit. J'espère un jour retourner chez moi, parmis les anges. J'ai de l'espoir, j'ai encore mes ailes. Le signe indiscutable que je n'ai pas encore renié complettement le ciel. Et ils s'en foutent, je ne suis pas une menace.

Pas encore...

_________________


Dernière édition par le Sam 1 Sep - 17:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:48

Episode 2: Un traitre chez les mutins



C'est chacun pour sa pomme ici! Ceux qui servent le grand chef travaillent tous sur un projet pour lui voler sa place. Sauf Bélial. Sans doute le seul démon de tout l'enfer qui soit loyal envers Lucifer de manière inconditionelle. Quel con! Si Bélial n'était pas célèbre pour sa grande intelligence et son absence totale de compassion, je dirais qu'il est naïf.
Il faut dire que l'enfer a aussi ses histoires de coeur. Comment ça? Vous l'ignoriez? Bélial et Lucifer? Si si si... Enfin, c'est surtout Bélial qui aime Lucifer, car le grand patron à d'autres projets en tête. Il souhaite prendre femme, une humaine. Et devinez qui il a chargé de trouver cette épouse?
Bélial! Dans le mille! Le seul à qui il pouvait faire confiance. Si le corps des démons était aussi sensible aux émotions que celui les humains, j'aurais juré que Bélial allait faire une syncope lorsqu'il l'a appri. Mais il s'est contenté d'aquiescer la machoire serrée.
Bélial se damnerait pour Lucifer!
Suis-je bête, il l'a déjà fait!

Ensuite, il est venu me trouver pour me charger de repérer toutes les épouses potentielles. Il choisira ensuite parmis elles, celles qui ont le plus de chance de convenir au chef!
Voilà mon job, assistant de Bélial! Etant donné mon niveau, c'est une très bonne place. Je suis de niveau inferieur à celui requis pour assister un prince-démon. Le pistonnage fonctionne très bien en enfer.
Qui dit que c'est injuste? On est en enfer!
Je détourne donc des jeunes filles sages du chemin de dieu. Quel job de merde!
Le seul avantage c'est que je suis souvent sur terre, j'y croise régulièrement Zecheriah, une des adjointes de Nithaël, la principauté de la miséricorde et de l'humilité. J'aime beaucoup parler avec Zech. Elle est à la fois si agaçante et pourtant si appaisante... Si les démons savaient le temps que je passe en sa compagnie, même Bélial ne pourrait sans doute plus me protéger. On aime pas trop que les démons copinent avec les anges ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:49

Episode 3: Hypnose et séduction



Une voix douce et profonde carresse soudain mon coeur. Elle m'arrache à mes réflexions:
-Qu'es ce que tu fais?
J'appuie sur le bouton d'envoi sur mon clavier, et je me tourne vers l'origine du son que j'aime tant.
Bélial est penché dans l'embrasure de la porte de mon bureau. Il verrouille son regard d'émeraude dans le mien. Un sourire aimable embelli d'avantage son séduisant visage. Je soupire. C'est impossible qu'il cache tans de mal en lui!
Je lui réponds l'air ennuyé.
-J'étais en train de localiser une potentielle pour la rejoindre. Mais Zecheriah est déjà avec elle.
Il étire son sourire.
-Et alors? Tu y vas quand même! Zecheriah n'a aucune chance contre toi.
Sa voix est si envoutante. Il passe près de moi et s'arrête derrière mon siège. Ses mains pressent délicatement mes épaules, il se penche à mon oreille. Je sens son souffle tiède sur ma peau, il me sussure de sa voix suave:
-Allez Zou! Va donc donner un peu d'assurance à cette demoiselle... Mon ange...
Le nectar de sa voix veloutée me perturbe toujours. Comment résister? Je soupire. C'est peut être ça qui fait de moi un outil du mal. Je n'ai aucune volonté lorsqu'il s'agit de Bélial. Il sort du bureau en m'accordant un clin d'oeil que je sais pervers. Mais son élégance naturelle le metamorphose en une adorable expression coquine. Je me masse les tempes, j'espère que je ne serais pas suivi. Ce rendez-vous s'annonce comme un piège. D'habitude on évite un maximum d'entrer en contact avec les anges. Je me lève pour fermer la porte du bureau et je me penche de nouveau sur l'écran pour vérifier que mon message est bien parti... Je crois bien être le premier démon à utiliser un blog sur le web des humains. J'éfface les traces de mon petit bidouillage, heureusement les démons ne s'interressent pas à la technologie humaine. J'éteins la console de surveillance, je me concentre: « Paris » et je disparais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:50

Episode 4: Vol de nuit à Paris



Un vent glacé me frappe de toute part, j'ouvre les yeux sur la grande ville. J'avais oublié qu'il ferait nuit. Des rubans d'asphalte sur lesquels scintillent les phares de nombreux véhicules, et des toîts gris s'étendent sous moi. J'adore regarder Paris du haut de la tour Eiffel.
Bon, il faut que j'y aille.
J'ouvre mes ailes. Quel agréable sensation! Le vent me bouscule et je chute. Elle siffle autour de moi, cette précieuse liberté. Un courrant d'air gonfle mes ailes et je remonte dans le ciel éclaboussé de lumière citadine. Vous ne le savez peut-être pas, mais les immortels que nous sommes: « anges et démons » ont la capacité de tromper vos sens. Nous projetons une illusion dans votre cerveau. Vous ne pouvez donc voir et entendre de nous, que ce que nous voulons bien que vous voyiez et entendiez.
Je vole, je suis invisible,je suis heureux, je suis libre...
Enfin pas exactement libre, il va falloir que je me dépèche de trouver la potentielle avant de me faire rappeler à l'ordre. Si Bélial envoie l'un de ses messagers me secouer un peu, je risque de passer un sale quart d'heure. Ces horribles petites brutes sans cervelle rappliqueraient illico. Les démons sous-mineurs sont des espèces de gargouilles velues qui ne pensent qu'a torturer, brûler, cracher, humilier, tabasser... Ils seraient ravis de pouvoir se farcir un pigeon. Et moi j'ai pas envie de figurer au menu d'un restaurant spécialisé dans la volaille. Je dois trouver la petite nonne, ma copine la colombe aux ailes imaculées est près d'elle. Je le sais grace aux mages-noir. Toutes leurs visions sont enregistrées sur la console omnisciente via le flux ethérique qui les relient au plan des enfers.
Il faudrait que je parle de ce truc sur mon blog un jour.
Je me concentre: « Zecheriah ».

_________________


Dernière édition par le Ven 29 Juin - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:50

Episode 5: Drôle d'endroit pour une sainte.



D'un coup la chaleur étouffante d'un bar m'oppresse. Juste après l'air glacial de la nuit, je suis un beignet qui passe directement du congélo à la l'huile bouillante. Brrrr je déteste ça. Qu'es ce que je fout dans un bar? Les potentielles sont générallement d'insipides jeunes filles qui rougissent dès qu'on prononce le mot « kiki »! J'ai du mal à imaginer l'une d'elle ici. C'est rempli de vieux pochtrons, de belles plantes et d'ado, futures alcolos. Je me dirige vers les cabinets, je suis toujours invisible pour eux. Je bouscule deux ou trois personnes mais c'est tellement bondé ici qu'aucun n'y prète attention. Les toilettes sont deserts. J'en profite pour composer l'homme que verront tout les autres humain lorsque je sortirais d'ici. Je suis curieux, j'ai pensé à Zech et je suis là, au milieu d'un trou de débauche. C'est vraiment pas son genre! Bizarre. Pourtant c'est certain, elle est forcement là!
Je jette une coup d'oeil au miroir, un grand type blond me regarde. Il a les cheveux en bataille, des mèches qui lui tombent dans ses yeux aigue-marine. Il est vêtu d'un jean déchiré aux genoux et d'un blouson de cuir rouge-sang ouvert dans le dos pour laisser passer deux gigantesques ailes blanches aux extremités gris-bleu. C'est moi... Tel que je suis... J'adore les miroirs. Ce n'est pas exactement ce que verront les clients de ce pub, même dans les glaces. Eux, ils dévisageront le même grand type blond aux yeux aquatiques mais habillé en costume et coiffé avec beaucoup de classe. Ils se demanderont ce que je fout là, comme moi. Mais si je trouve la potentielle, elle me fera plus confiance si je suis présentable.
Je détourne le regard de mon reflet et je sors de là. Je replonge dans cette mer de corps puant la sueur et la bière, les regards s'attardent sur moi. Les filles m'adressent des sourires sensuels, les autres me lancent des coups d'oeils méfiants. Je cherche dans la foule une paire d'ailes immaculées.
Où est Zech?
Je la vois! Là-bas, assise sur un tabouret du bar, elle n'à pas l'air ravie. Ses plumes sont complettement froissées tellement elle se plaque le dos contre le mur pour éviter que quelqu'un se cogne dans ses appendices cellestes. Je profite qu'elle ne m'ai pas encore vu pour repérrer la potentielle. J'hallucine! Ca ne peut pas être elle? La seule fille qui traine à côté de Zech est une ado, ronde et jolie, d'environ 17 ans. Elle est assise au bar et plaisante avec le barman avec une bierre qu'elle savoure à petite gorgées. Je ne peux pas retenir le sourire qui étire mes lèvres. Je penche la tête pour admirer la ligne de la demoiselle. Mhhh, chaussettes à rayures muticolores plissées sur de grosses dock et colants noirs. Jupe plissée bariolée et corsage blanc noué sur un débardeur sombre décoré de nombreux badges et d'épingles à nourices. Ses cheveux roses et emmelés sont attachés au dessus de son visage trop maquillé avec un ruban à carreaux orné de tête de morts. J'ai du mal à y croire... Une potentielle punk!
Mon sourire s'élargis et je crie à travers la foule en faisant signe de la main:
-Zech! Eh-oh! Zech!

_________________


Dernière édition par le Ven 29 Juin - 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:52

Episode 6: Potentiellement hors du commun



Zecheriah lève sur moi son regard lagon. Une expression agacée la déguise un instant, puis elle secoue légèrement la tête l'air résignée. Sa longue crinière de cuivre ondule autour de son visage pâle, elle me sourit.
Je me fraye un passage à travers cette forêt de corps embrasée d'alcool et de désirs charnels. Zech ne me quitte pas des yeux, sa protégée vient de commander une seconde bière. L'ange ne fait pas bien ses devoirs! Elle est supposée empêcher ses protégées de se détourner de dieu. En tout cas c'est ce qui est stipulé sur son contrat de travail... On a encore rien trouvé de mieux que les drogues, ou l'alcool, pour éloigner les humains du seigneur. Qu'es ce qu'elle mijote ma rouquine préférée?

J'e m'extirpe enfin d'une dernière étreinte, celle d'une pauvre alcolique en mal de sexe, et je m'arrête près de Zech que je salue à ma façon. J'adore la mettre mal à l'aise. Je la prend dans mes bras, je l'embrasse sur les deux joues et elle se raidit comme un piquet. Je m'exclame alors:
-Zech ma chérie! Comment ça va au couvent? La mère suppérieur ne va pas te tapper sur les doigts pour trainer dans un endroit pareil?
Elle répond, l'air compatissant:
-Arrête de faire l'andouille Uzy! Tu sais bien que tu es mauvais dans ce rôle!
-Toujours aussi encourageante à ce que je vois! Réponds-je, en prenant le soin de barbouiller d'ironie l'ensemble de ma phrase.
Elle semble sur le point de répondre mais elle se ravise, la potentielle punk nous mate avec interret par-dessus un verre apparement soudé à ses lèvres charnues. Je compose pour la jeune punkette le plus charmeur des sourire. Bravant l'irritabilité de mon amie, je m'adresse à la petite potentielle:
-Je suis charmé de rencontrer une amie de Zech! J'adore votre style mademoiselle, on voit tout de suite que vous avez une personnalité hors du commun.
Je ne peux pas m'empêcher de faire le mariol quand ma meilleure énnemie est dans le coin, j'entend son soupir exaspéré. Je devine un rictus triomphant sur mon visage.
La petite me toise puis décolle enfin le récipient de sa bouche gourmande. Elle tourne sa tête de poupée peinturlurée vers la rousse aillée et m'ignore royalement lorsqu'elle demande à Zecheriah:
-T'es sure que c'est un ami à toi ce clown?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:52

Episode 7: Comme un malaise



Je sens la colère me tordre le ventre et grimper à ma gorge comme un ourson va se percher à un arbre! Quelle petite insolente! Je me rends compte que mon visage se crispe en un sourire factice. Une des choses que j'ai appris au contact de Bélial: ne pas montrer ses émotions. Cette gamine n'a que 17 ans et elle ose me parler de cette manière? Il faut que je me calme, garder le contrôle! Zen!
Ce n'est pas une potentielle, c'est impossible, trop rebelle! Je dois vite reprendre mon air sympatique et bienveillant. Il faut que je lui réponde avec courtoisie quelque chose d'intelligent pour lui rabattre le caquet à cette petite mal-élevée!
Zech me fixe avec cette expression indechiffrable que je déteste. Je m'adresse à elle en souriant de toutes mes dents, ignorant l'autre:
-Je ne savais pas que tes amis faisaient preuve de tans de maturité Zech! Je pense alors très fort: « Ironie mon amie, va tu m'aider? »
La punkette me transperce de son regard courroucé mais ne réponds pas, Bingo! Zech ouvre la bouche:
-La maturité n'a jamais été un caractère récurent chez les gens que je cottoie, n'es ce pas Uzy?
Elle me balance ça avec ce sourire miséricordieux et ce regard compréhensif que je ne supporte plus. J'ai la nausée, je vais me casser... J'ai jamais supporté de passer pour un con! De toute façon cette gamine n'est pas une élue, ça saute aux yeux!
Je jette un oeil derrière moi, la porte des chiotte... Ouais, je vais me barrer! C'est alors qu'un mouvement près du sol m'attire l'oeil: des démons sous-mineurs. Ces foutus gargouilles grouillent déjà... Ils se planquent dans les ombres des tables et des gens. Saleté de bestioles! Si ils sont là, c'est qu'une potentielle est dans le coin... Il sont complettement stupides mais ils ont un flair incomparable pour dénicher des pucelles au coeur pur. J'arrive pas à croire que cette glandeuse punk fondue de bière soit une sainte nitouche promise à Dieu... Changement de programme, je reste!

_________________


Dernière édition par le Ven 29 Juin - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 26 Juin - 16:53

Episode 8: Prise de contrôle



J'en ai marre, c'est le genre de mission que n'importe quel démon passe son éternité à éviter. Je discute avec les deux filles depuis trois heures en faisant semblant de m'amuser. Malgré un début un peu chaotique j'ai réussi à engager la conversation avec la petite punkette irrespectueuse, faisant naitre l'inquiettude chez Zech. Elle sent que la petite lui échappe. La demoiselle s'appelle Jeanne, mais elle préfère qu'on l'appelle Jay... A mon avis cette petite dinde à des prédispositions à la prétention. Apparement elle concidère Zech comme son égal, peut être même son inférieur, ce qui me laisse penser que Zech à pris l'apparence d'une fille du même age que Jay. Entre céllestes on se voit toujours sous notre forme réelle. Aucun moyen de se cacher, on ne peut tromper que les humains. C'est souvent un handicap, mais parfois c'est un avantage. Zech avait cet avantage, je ne savais pas à qui je m'adressais jusqu'alors. Mais maintenant j'ai deviné, quel moyen plus sûr d'approcher un ado que d'être l'un d'eux?
Je me retourne un instant, les sous-mineurs attendent sous les tables... Ils s'impatientent! Mais ils n'attaqueront pas ici. Je me réinstalle sur mon tabouret face à la poupée aux cheveux roses que je transperce d'un regard pénetrant, elle est troublée. Je le sens.
Jay aime la musique. Elle m'énumère ses groupes préférés: « Slipknot », « Korn »... Je fais semblant de connaitre, je lui demande son morceau préféré et elle me plante un écouteur dans l'oreille. Zech fait la moue, elle n'aime pas que sa petite protégée me prodigue tans d'intéret. Dans mon oreille, des mec hurlent sur le bruit de guitare qu'on martyrise et un malade qui s'exite sur une batterie dans le fond. C'est de la musique ça? Je m'en fout, je lui donne ce qu'elle attends, un commentaire d'amateur:
-Ah ouais, elle est géniale celle là! Je réponds en la fixant dans les yeux. Je décide de la flatter. Je lui donne le sourire complice d'un beau jeune-homme un peu plus agé qu'elle... Je l'aurais! C'est une question de minutes...
-Tu aimes Slipknot? Me demande t'elle l'air à la fois ravie et étonnée.
Evidement, le costume sombre que j'avais enfilé pour rassurer une petite bigote en jupe plissée n'avait pas eu l'effet escompté sur la jeune rebelle. Pour casser l'image qu'elle à de moi je dois jouer un autre rôle. Et celui là je le préfère au gentil bourgeois qui s'éfforce de venir en aide à la jeune pucelle... Je vais devenir un amateur de rock, un coeur métaleux caché sous un costume gucci pour raison professionnelle.
-Hé! C'est pas parce que je bosse dans un milieu où le costume est indispensable que j'aime pas la bonne musique! J'ai même deux places pour le concert de Korn dans deux semaines! Je m'efforce de lui faire croire qu'elle me plait, je me fais plus charmeur que jamais.
-Ouahou c'est vrai? Ses yeux pétillent, elle s'est penchée vers moi, Et Zech fait la gueule.
Gagné!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Ven 29 Juin - 11:16

Episode 9: Devoirs supplémentaires


Pour les mortels le temps est homogène, constant. Il ne passe pas de la même manière pour nous. Nous pouvons nous offrir l'éternité en une seconde, nous perdre dans nos pensées pendant un siècle, sans plus de conséquences que si nous n'y passions qu'une minute. C'est pourquoi la date du rendez-vous avec la jeune fille, n'importait que pour elle. Il fallait que ce soit assez tôt, pour qu'elle ne m'oublies pas. Et pas si tôt que celà, pour qu'elle ai le temps de se languir de moi.
Un de ses groupes préféré joue dans deux semaines à Paris, facile...
Ce soir là j'ai vraiment assuré. Pourtant c'était pas gagné d'avance. C'est ce que j'ai dis à Bélial lorsque je suis rentré, j'étais fièr. Les sous-mineurs n'ont eu qu'a trainer leur gros derrière écailleux et rentrer au sous sol. J'avais rempli ma mission, du moins une partie. Je me suis infiltré dans son cercle d'amis. Ces saletés de gargouilles devront chercher une autre victime pour leurs jeux sadiques.
J'aime revenir sur mes derniers souvenirs en flanant sur le net devant ma console, confortablement instalé dans mon bureau. Les pieds sur la table, les yeux dans le vague, je parcours les blogs de quelques humains insignifiants. De temps en temps, l'un d'eux attire mon attention pour son originalité, où sa sensibilité. Il y a des humains interressants, oh biensûre pas la majorité, mais quelques uns sont vraiment drôles, ou touchants... J'ai même tenté de faire partie de leur clan, les internautes humains. Je gère mon petit blog comme eux. Je raconte mes histoires, telles qu'elles se passent.
Bien-entendu, c'est strictement interdit. Si l'on découvrait mon petit manège, en enfer, comme au ciel, je serais lapidé, crucifié, brûlé, écartelé, puis jeté dans les lymbes pour l'éternité et pire encore que sais-je... C'est si stupide pourtant, aucun de ceux qui passent sur mon blog ne croient un traitre mot de ce qui y est écrit... Mais c'est comme ça! Rien de nos agissement ne doit être révellé aux humains...
-Qu'es ce que tu fais?
Je sursaute, décole mes pieds de ma table et je pivote sur ma chaise pour faire face à la voix grave et tendre qui vient de me surprendre. C'est la première fois que je me fais coincer en train de naviguer sur le net humain. Et si je ne trouve pas une bonne raison...
Bélial me toise d'un regard sévère puis il vient se poser juste en face de la console, il regarde alternativement l'écran, puis le visage crispé que je lève vers lui.
-Es ce si captivant? Demande t'il dans un murmure enveloppé d'une chaleur glaciale. Je frissonne.
Je lui répond en essayant d'avoir l'air décontracté et à peine interressé.
-ça dépend... Certains le sont...
-Et que cherches tu? Me demande t'il de cette voix veloutée et tendre qu'il me réserve habituellement. Cette voix si envoutante... Comment mentir à cette voix? Je me reprend discrettement. Il est préférable de ne pas dire la vérité...
-Je me disais qu'il y aurait peut être un moyen de détecter facilement des potentielles, sans passer par les mages noirs. Plus rapide, plus facile... Plus fiable! J'éssaie de me détendre, ma voix sort de ma gorge plus affirmée qu'a l'ordinaire. J'espère qu'il ne le sentira pas.
-L'internet humain? Une nuance d'étonnement fait grimper d'un octave le ton de sa voix, mais je n'ai pas l'impression qu'il soit en colère. Il détache son regard de l'écran et s'accroupis devant moi pour m'immerger dans son regard bleu-azur. Ses longs cils noirs battents parresseusement devant ses pupilles dilatées. Il penche son adorable visage et replace une mèche de ses cheveux bruns qui lui tombait dans les yeux. Il ressemble à un enfant qui aurait grandi trop vite. Imberbe, la peau plus lisse et douce que celle d'une femme et un sourire de petit polisson. Un contrast étrange avec sa voix grave et veloutée, et son style sophistiqué de jeune PDG modèrne. J'éssaye de garder mon attitude professionelle et désabusée:
-Et bien, de leurs jours, L'internet est le moyen le plus simple pour se dévoiler tout en restant anonyme...
Je commence une argumentation que je n'ai absolument pas travaillé. Bélial m'encourage à poursuivre d'un froncement de sourcil interressé, je me sens mal. Quelle galère.
-Ainsi en écrivant leur blog, ils se montrent plus ouverts, plus honètes, et dévoilent leur véritable personnalité sans crainte d'être reconnu. En visitant ces blog j'ai déjà repéré plusieurs potentielles. Des filles gentilles, généreuses et croyantes. Qui ne demandent qu'a rencontrer le grand amour...
Je n'arrive pas à y croire, Bélial étire son sourire polisson en un rictus malveillant, ses yeux s'agrandissent de satisfaction et m'offre ainsi le visage même du vice licencieux.
-Bonne idée Uraziel! Qu'es ce que tu attends? Me dit il en se relevant, sans me quitter du regard.
Et merde! Comme si j'avais pas assez de boulot... Il faut que je m'en rajoute moi-même sur le dos! Je fais semblant de ne pas comprendre:
-Que j'attends pour faire quoi?
Mais je connais déjà la réponse...
-Va prendre contact avec ces autres potentielles que tu as déjà repérré, avec de la chance les gentils angelots ne les auront même pas encore repérés.
Je n'ai plus vraiment le choix. Je me lève de ma chaise. Et dire que je pensais faire une pause!
-Dépèche toi Uzy! S'exclama Bélial son sourire obcène déformant ses traits angeliques.
Je me raidi soudain, seule Zech m'appelle Uzy... Zech...
Oh mon diable « Zecheria »!

_________________


Dernière édition par le Sam 30 Juin - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Sam 30 Juin - 17:32

Episode 10: L'or des larmes




J'ai pensé à elle trop fort... Me voilà dans une ruelle sombre et humide dans une ville que je n'ai pas encore identifiée... Elle doit être quelque part, tout près. Ma capacité à apparaitre à proximité de ce à quoi je pense est très précise, plus fiable que beaucoup d'immortels plus puissants que moi. Certains arrivent parfois à plusieurs centaines de kilomètres de leur cibles, je dépasse rarement les vingt mètres.
Je me retourne et je ne vois rien, rien que le bout de la ruelle qui se perd dans une obsurité mate. Elle doit être un juste un peu plus loin, ou peut être dans un appartement d'un des immeubles qui bordent cette voie dont la noirceur surnaturelle ne me dit rien qui vaille.
Il sait.
Bélial; il sait que Zech et moi ne somme pas toujours ennemis. Il sait que je l'apprecie. J'avance vers le gouffre ténèbreux qui avale la rue devant moi. Sans doute une impasse, parfaite pour un piège. Des grognements sourds, je connais cette macabre chanson: des sous-mineurs. Mes baskets couinent sur les pavés luisants de pluie, c'est pas très discret. Je n'aurais pas du choisir de porter des chaussures neuves aujourd'hui, les grognements se taisent brutalement et j'entends leurs griffes crisser sur la pierre mouillée. Ils bougent, ils vont m'attendre pour me sauter dessus maintenant.
Je ne devrais pas avoir peur, se sont des démons de niveau inferieur. Mais sur la terre, même les immortels sont vulnérables. Notre corps éthérique prend une forme physique altérable dans ce plan d'existance, et les sous-mineurs, tout en étant presque dénué d'intelligence, sont parfaitement équipés pour lacérer, déchiqueter, broyer les êtres de chair.
-Uraziel? Ce murmure sorti de nulle part qui dit mon nom comme une prière est d'une faiblesse alarmante.
Je cours, le ton de cette voix à quelque chose de bien plus effroyable que quelques sous-mineurs psychopathes. Zech va peut être disparaitre. L'ombre épaisse et compacte m'enveloppe, une image curieuse me vient à l'esprit. J'ai l'impression de faire une soirée mousse dans du cirage... Je ne vois aucune gargouilles, elles ont du fuir en fait. A quelques pas de moi un corps gracile iradie faiblement les ténèbres gluantes. Il est vetu d'une robe de soie immaculée tachée de grosses flaques d'or. Du sang d'ange, il dégouline jusque au sol étirant un miroir de lumière liquide jusqu'à la chevelure rousse éparpillée autour d'un visage diaphane. Mon coeur de démon est comme broyé par un piège à loup lorsque mes yeux se posent avec horreur sur Zech.
Elle me sourit, ses yeux bleu-lagune me fixent avec douceur. Je me jette sur elle et lui relève la tête.
-Zech! Zecheria! Qu'es ce qui s'est passé? Je lui crie sans doute dans les oreilles, mais je veux qu'elle me réponde. Pourquoi son dieu a t'il laissé faire ça? Elle qui le sert avec tellement de loyauté! Pourquoi aucun ange ne vient la secourir? Un seul de ses collègues aurait suffit à faire déguerpir cette troupe de gargouilles putrides! Un seul de ses anges suffit pour la ramener chez elle et la sauver, il suffit d'une pensée...
-Zech! Parles moi! Je peux te ramener chez toi, on peut te guérir... Dis moi seulement à quoi je dois penser...
Elle étire son sourire calme et tendre qui me met mal à l'aise... Elle essaye de parler mais une bulle d'or éclatte entre ses lèvres de nacre rose. Elle ferme les yeux, ravale son propre sang et articule avec soin:
-Uzy... Il... Il suffit que tu croie en lui... Que tu l'aime... Il... suffit que...
Une nouvelle bulle de métal précieux se fome au bord d'une de ses narines, un flot doré s'échappe de sa gorge, elle suffoque... Je la serre contre moi, sa tête semble lourde sur mon épaule, elle se contracte et convulse. Dieu... Elle veut que je croie en Dieu... Elle veut que je l'aime? Lui qui l'a laissé sans aide! Lui qui m'a laissé suivre les démons! Lui qui nous as tous abandonnés! Même Zech! Même Zech?
-Zech? Son nom s'envole à travers mes lèvres frémissantes. Elle ne bouge plus, une masse inerte appuie sur mon torse.
-Zech? Ma voix tremble, une sensation étrange m'envahis, mon ventre se retourne, mon nez me pique et j'ai très mal aux yeux. Que m'arrive t'il? je me sens si mal!
Zech est morte... Zech est morte...
Le corps lourd de mon amie se vaporise en une infinité de particule d'or qui tourbillonnent autour de moi un instant avant de disparaitre, me laissant seul dans une nuit visqueuse anormalement privée de toute lueur.
Le bruits d'innombrables crissements et de féroces grondements me tirent de mes tristes pensées. Alors que j'ai encore les mains plongées dans les flaques du sang précieux de mon amie qu'ils ont eux-même déversé, ils viennent me rappeler que j'ai du boulot pour bélial?
Mes yeux gonflés et ruisselants d'acide, je lève la tête vers l'image trouble de dixaines de formes grossières rougeoyantes de la taille de gros bull-dog. Je ne les ai même pas senti se rapprocher ses saletés!
C'est pas le moment de me faire chier!
Bélial et les potentielles attendront!
-Minou minou minou....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Dim 1 Juil - 6:45

Episode 11: Le responsable


Du mercure, il coule le long de mes bras lacérés. Je viens de rentrer chez moi et je fonce dans le couloir des mensonges, en faisant trembler le plancher à chacun de mes pas. Des goutes de métal empoisonné glissent le long de mes doigts et se dispersent dans le couloir en des miliers de billes liquides.
Les secrétaires et assistants en tout genre se lèvent de leurs sièges et me fixent à travers les vitres de leurs bureau, la curiosité sculptée sur leurs visages perfides. Je leur lance à chacun mon regard le plus bestial. Dans les vitres qui les protègent de ma colère, mon reflet est méconaissable. Mes traits sont durs et une lueur sanglante teinte mes yeux de sauvagerie. Mes ailes sont devenues entièrement noires. Un pas de plus vers les démons, bientôt mes plumes tomberont... Je ne serais plus un pigeon!
Je ne retournerais jamais chez ce Dieu-traitre!
Je serre les poings et j'avance toujours plus vite, des visages flous défilent, mes baskets martellent le parquet dont les planches tréssautent bruyament, un volcan vangeur semble prêt à exploser quelque part en moi.
-Qu'es ce qui se passe ici? Dit une voix rauque et rude. Tout les visages disparaissent soudain de derrière les vitres.
Une immense créature viens d'ouvrir la porte à double battant du bureau du chef de service... La peau grise, costume noir démodé, son visage exprime la brutalité il me transperce de ses petits yeux noirs. Xezbeth en personne, le chef du service des mensonges... Il dégaine soudain sa main de sa poche et me soulève douloureusement par mes ailes.
-Tu va arrêter de foutre le bordel dans mon service si tu veux pas que je te plume comme un poulet! Et puis tu me fais pas ces yeux là! Des petits cons comme toi j'en mange au petit dèj! Il avance d'un pas lourd vers le bout du couloir. La haine bouillonne en moi je tente de me décrocher, je n'ai aucune chance contre lui. Quelques plumes sinistres tourbillonnent lentement dans le couloir tandis que je me débas, rouvrant mes plaies suintantes de poison.
-Retourne chez Bélial, j'aime pas la volaille! Me lance t'il lorsqu'il me jette dans les airs jusqu'au bout du service comme si je n'étais qu'une petite balle de ping-pong. J'ai du mal à me stabiliser mais heureusement mes ailes fonctionnent bien. Je me rétablis juste avant de toucher le sol sur mes deux pieds. Au moins je ne serais pas passé par la case « ridicule » en m'écrasant au sol devant le nez de mon chef.
-Sympa tes nouvelles ailes... La voix grave et charmeuse de Bélial me fait frémir, je sens que l'éruption du volcan est proche...
-Tu le savait! Tu l'as fait exprès! Mon timbre de voix gronde et je le fixe avec fureur. J'oublies que je m'adresse au deuxième démon le plus puissant des enfers.
Une ombre sanglante tache un instant son regard d'azur, puis il reprend, de sa voix tranquille, un peu contrariée:
-Moi je n'ai rien fais du tout... Toi tu as fait! Tu n'aurais pas du t'attaquer aux sous-mineurs... Ceux qui restent t'ont pris en grippe tu sais!
-Je me fiche complettement de ces pourritures! Je suis ravi d'avoir pu en dégommer quelques uns. Et le prix a payer est bien peu élevé en comparaison de la satisfaction d'écorcher ces saloperies!
Je lui montre mes bras dégoulinants de mercure.
-Tu ne devrait pas parler si fort...
-Ils ont tué Zech! A cause de toi! Je me suis mis à hurler. Le sourir en coin de Bélial disparait de son visage enfantin et il me toise de toute sa hauteur. Il est plus grand que je ne le croyais. Il se rapproche de moi, et doucement il remet en place mon blouson et époussette mes épaules. Sa voix grave prend une nuance menaçante:
-Zech, était un ange... Tu n'accorde pas d'importance aux anges n'es ce pas? Sinon tu ne l'aurais pas embrassée, dans ce pub, devant une bande de sous-mineurs qui me rapportent chacun de tes faits et gestes! Tu savais pertinement ce que ferait l'enfer s'il apprenait ton attachement envers un énnemi pouvant te détourner de ta mission. D'ailleurs lorsque j'ai appris ta petite amitiée, le fait que tu possède encore tes ailes ne fut plus un mystère pour moi.
Il fait une pause.
-C'est toi qui a scellé le sort de Zecheriah. Moi, je n'ai fais que mon job. Et le tiens aussi d'ailleurs!
Je reste interdit. Non c'est pas moi... C'est... impossible.
-Tu mens! Tu éssaie de me manipuler! Je ne suis pas responsable, c'est toi qui a donné l'ordre de lui tendre un piège! Je lui balance ma haine à la figure postillonnant une fine brume corrosive.
Je sens que j'ai dépassé les bornes, n'importe quel démon se prendrait deux siècles de purgatoire pour la moitié de ce que je venais de dire.
A ma grande consternation Bélial éclate de rire:
-Evidement que c'est moi qui en ai donné l'ordre. Que croyais tu que je ferais lorsque j'ai appris que mon cher Uraziel risquait de perdre une potentielle par amitié pour un ange? C'est simple, pas d'ange, pas de risque... Tu peux bosser tranquille maintenant.
Il se tait un court instant, et reprend sans cacher son mépris:
-Et tu devrais t'estimer heureux, je t'ai donné une chance de sauver ta précieuse amie...
-Qu'es ce que tu raconte? Mes mots s'étranglent dans ma gorge.
-Si je t'ai prévenu dans ton bureau « Usy », c'était pour te permettre d'arriver avant qu'il ne soit trop tard...
-Mais il était déjà trop ta... Commence-je.
-Ta ta ta, me coupe t'il reprenant ses mimiques enfantines. Tu as eu largement le temps de l'emmener chez elle pour la guérir, mais... Tu n'en a pas été capable... C'est donc que tu as choisi ton camps. Et tout est beaucoup mieux ainsi.
Je refuse d'accepter ce qu'il dit. Le volcan de vangeance s'éteins, et mon corps se gonfle de néant.
Mes collègues nous surveillent planqués derrière leur vitre ou penché dans l'embrasure de leur porte et doivent faire des éfforts concidérables pour ne perdre aucune miette de notre conversation. Bélial se retourne alors vers eux et éleve alors la voix pour que tous puissent l'entendre:
-Aujourd'hui nous allons fêter la promotion d'Uraziel, ce cher pigeon à tué son premier ange!
Il se tourne à nouveau vers moi, et le ton faussement compatissant:
-Va donc soigner tes plaies et sourie un peu, tu devrais être content d'avoir un avancement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mar 3 Juil - 6:52

Cet épisode est un peu inutile pour l'histoire, mais je ne savais pas où mettre certaines infos, alors j'ai fais un épisode avec, c'est peut être une érreur, peut être que je le ferais disaparaitre plus tard en réintégrant toutes ces informations au court du texte plus tard...

C'est une scène assez immobile, mais je pense qu'elle traduis bien les sentiments d'Uraziel et les changements que la mort de son amie ont provoqué en lui et dans son entourage...




Episode 12: Maudite promotion




J'ai un nouveau bureau; mon job reste pourtant le même. Je dois surveiller les potentielles, et les ralier à notre cause. En fait il n'y a de promotion que dans la forme. Une escuse pour me rapprocher de Bélial. Un bon moyen pour me surveiller car mon bureau est sépparé du sien par une parois de verre.
Il est plus confortable que l'ancien, maintenant j'ai droit à une fontaine privée et à une table de deux mètres de long avec plusieurs écrans reliés à notre console multitache. J'ai un véritable trone de cuir dans lequel je peux me prélasser lorsque je n'ai rien à faire. Depuis que je squatte ce fauteuil de luxe, je me suis froisées les ailes plus d'une fois! Le dossier n'est clairement pas fait pour les anges, et j'ai perdu plusieurs plumes.
J'ai remarqué alors que mes ailes n'avaient pas seulement changées de couleur. Elles ont le bout de leurs tiges aussi aiguisées que des pointes de flèches. Les plumes sont plus fines et l'extrémité autrefois arrondie se termine en lame profilée sans doute pour fendre l'air de manière plus éfficace...

Il y a du changement en moi, je le sens. La disparition de Zech a complettement boulversé ma nature profonde; moins d'insouciance et plus de haine.
J'ai perdu ma chance de rejoindre le ciel lorsque Zech, la seule croyante que j'aimais, que je respectais, fut abandonnée à son tour par le « divin créateur ». Quel est la différence entre Dieu et un gamin qui joue aux sims?
Je cherche encore...

Je n'arrive pas à me débarrasser des paroles de Bélial. Il dit que c'est à cause de moi qu'elle est morte, à cause de mon imprudence, de ma vanité.
Je refuse de croire que j'ai volontairement mis en jeu la vie de mon amie... Pourtant la noirceur de mes ailes révèle celle de mon âme... Il a raison, je suis responsable de sa mort.
Es ce que je me change en démon? Je roule entre mes doigts une fine plume noire aiguisée, perdu dans mes réflexions.

Une voix hypnotique et joyeuse me tire de ma rèverie:
-Mais oui elles sont splendides tes nouvelles ailes! Tu n'as jamais été aussi beau!
-Qu'es ce que tu veux? Mon ton est poli mais ma phrase trop courte. Il sent qu'il n'est pas le bienvenu. Il décole son épaule de l'embrasure de la porte et vient poser ses deux paumes à plat sur ma table en me fixant de ses deux billes couleur de ciel:
-Uraziel, je t'aime bien... Tu es mon ami! Mais comme tu le sais je suis aussi ton chef, et en réalité le chef de presque tout le monde ici. Et toi tu n'est encore qu'un adjoint! Un adjoint d'adjoint d'ailleurs...
-Même avec les nouveaux pouvoirs qui circulent désormais en toi, tu n'a pas un millionnième de ma puissance. Et malgré ma grande patience, je ne pourais plus tolérer ce genre de comportement! Tu pourrais compromettre ma mission auprès du seul patron méritant notre dévotion: Lucifer.
Bélial fit une courte pause avant de reprendre en regardant le plafond, sans décoler ses mains de mon bureau verni.
-Et Dieu (il frissona) sait, à quel point je déteste contrarier Lucifer.
Il étire encore son sourire sadique et me fixe à nouveau, une ombre meutrière se dessine dans chaqune de ses iris cellestes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Nelofer
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 36
Localisation : Rouen (76)
Perso préféré dans "Syla"? : Bonne question, peut être Fréo!
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   Mer 4 Juil - 11:30

Comme je suis méchante et que je suis un peu lente à mettre la suite je vous fais un cadeau, je vous présente en avance, un futur personnage de la série:
Le dessin est de moi, la colo aussi, j'ai un peu buggé sur les ailes, trop dur a rendre la couleur que je voulais, normalement elles sont noires avec des reflets rouges, et pas l'inverse...


Frélone




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylaphianes.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confessions d'un ange (BROUILLON)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions d'un ange (BROUILLON)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau d'ange
» La cuisine de Mme de St-Ange: Malakoffs
» [Moka] Un ange avec des baskets
» Célia and flowers [Ange Ai Uri Custom House]Bas p.n°2
» 6 août - Lettres à un ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livre d'or de Sylaphianes :: Faire conaissance-
Sauter vers: